La semaine du Brexit

  -  Les commentaires de nos équipes

01 juillet 2016

Rubrique : L'édito de Jean-Pierre Gaillard

Les britanniques ont voté pour une sortie de l'Union européenne, pour le moment, seule l'équipe d'Angleterre est réellement sortie de l'Euro 2016. On évoque un tsunami politique et les bourses ont dégringolé, mais les investisseurs ont-ils été réellement pris de panique ? Les indices ont en fait corrigé la hausse qui était fondée sur un résultat inverse du référendum. Dès la troisième séance boursière, ils sont repartis à la hausse. Devises et matières premières ont connu un scénario similaire. Sans minimiser, le choc est plus d'ordre politique qu'économique. Même si le FMI estime que l'incertitude liée au Brexit représente le principal risque pour l'économie mondiale, les banques centrales ont répondu qu'elles feraient le nécessaire. Du coup, les taux longs japonais, allemand, britannique, américain et français sont tombés à des niveaux rarement rencontrés, preuve de la confiance des financiers.