A l'assaut des 5000 points

  -  Les commentaires de nos équipes

17 mars 2017

Rubrique : L'édito de Jean-Pierre Gaillard

Mercredi, après la clôture des places européenne, la Réserve fédérale des Etats-Unis a annoncé une hausse d'un quart de point de ses taux directeurs. Un tour de vis monétaire largement anticipé par les analystes, voire souhaité. En effet, synonyme d'une certaine faiblesse économique, un statu quo aurait été très mal accueilli. Par ailleurs, la stratégie de la Fed reste accommodante : en dépit d'une économie vigoureuse, seules deux hausses des taux supplémentaires sont prévues cette année. En attendant, le dollar a subi quelques prises de bénéfices au profit de l'euro. Les investisseurs, qui s'inquiètent de l'avancée des parties politiques eurosceptiques et populistes en Europe, ont également apprécié le résultat des élections législatives aux Pays-Bas. La séance de jeudi s'annonçait donc sous de bons auspices. Le CAC 40 est reparti à l'assaut des 5 000 points dès l'ouverture et, pour la première fois depuis août 2015, il est même parvenu à se maintenir au-dessus de ce niveau jusqu'à la clôture.