Le point sur les valeurs

  -  Les commentaires de nos équipes

Les nouvelles des portefeuilles

27 mars 2020

Microwave Vision : Le petit français champion de la visualisation des ondes électromagnétiques a fait ce jour un point sur l’impact du Covid-19 sur son activité. Le groupe a notamment des bureaux et usines en Californie, en France et en Israël. Comme dans bon nombre d’entreprise, le télétravaille a été généralisé pour toutes les fonctions éligibles. Sur les sites de productions, des mesures renforcées d’hygiène et de distanciation ont été prises. Le groupe ne déplore pas de problème d’approvisionnement ni d’annulation de commande. Si la production ne rencontre donc aucun problème, un point d’interrogation reste sur les livraisons et les opérations de maintenance, qui pourraient être reportées par les clients, mais cela n’impacte pas vraiment l’activité de Microwave Vision. (Erasmus Small Cap Euro) 

Les nouvelles des portefeuilles

20 mars 2020

Beneteau, Fountaine Pajot: Face à la propagation du Covid-19, les fabricants de bateaux de plaisance Beneteau et Fountaine Pajot ont tous deux décidé de fermer leurs usines pour une durée indéterminée. Ces mesures exceptionnelles ont été prises afin d’endiguer l’épidémie et protéger la santé des salariés. Ainsi, Beneteau a annoncé la fermeture de ses unités de production en France et en Italie. Celles situées aux Etats-Unis et en Pologne voient leur production ralentie mais pas arrêtée. De son côté, Fountaine Pajot a annoncé la fermeture de toutes ses usines. Les activités des deux groupes reprendront dès que la situation le permettra. (Erasmus Small Cap Euro)  

Les nouvelles des portefeuilles

06 mars 2020

HelloFresh : Le fournisseur allemand de kits de repas a publié d’excellents résultats 2019. Le chiffre d’affaires dépasse les objectifs du management en progressant de 41.4% pour atteindre 1 809M€ (+37.4% à change constant). Les investissements dédiés à l’amélioration de l’offre et les investissements marketing ciblés ont permis à Hellofresh d’étendre sa base de clients actifs passant d’un peu plus de deux millions de clients à presque trois millions (+45.3%). La société est tout particulièrement satisfaite de l’amélioration de l’EBE ajusté dont la marge bondit de 680 points de base et passe de -4.3% à 2.6%, dépassant largement l’objectif du management (0.50%-1.75%). C’est une étape importante qui vient d’être franchie par HelloFresh, qui voit sa marge passer pour la première fois de son histoire en territoire positif. Pour cela, pas de recette miracle, l’optimisation des coûts d’approvisionnement et la réduction des dépenses marketing ont été les principaux ingrédients. Pour 2020, la société anticipe une croissance du chiffre d’affaires entre 22% et 27%, principalement portée par l’augmentation du nombre de clients. Le Groupe cible également une marge d’EBE de 4% à 5.5%. Nous conservons (Erasmus Small Cap Euro).

Les nouvelles des portefeuilles

28 février 2020

Dalata : La société irlandaise d’hôtellerie a publié un chiffre d’affaires de 429,3M€ (+ 9.3%) en ligne avec le consensus, ainsi qu’une marge d’EBITDAR stable à 42.6%. Ces résultats démontrent la bonne résilience du groupe face à des conditions de marché défavorables au Royaume-Uni et en Irlande. En effet, Dalata a dû faire face à de nombreuses agitations : hausse de la TVA en Irlande, réduction du nombre d’événements, augmentation de la concurrence, incertitudes liées au Brexit. Si les revenus par chambre disponible (RevPAR) de Dalata baissent de 1.2%, une gestion efficiente des coûts ainsi que des économies réalisées grâce à des investissements dans la technologie ont permis au groupe de préserver ses marges. En comparaison au marché Dalata résiste plutôt bien, avec des RevPAR qui baissent de 3.1% à Dublin contre 3.6% de décroissance pour le marché. Au Royaume-Uni, la société enregistre également des performances supérieures au marché dans toutes les villes sauf à Londres, et affiche des RevPAR moyens à +2.7% (croissance organique, vs. +0.4% pour le marché). Le Groupe entend capitaliser sur ce succès et prévoit d’accroître sa présence avec environ 2 100 nouvelles ouvertures de chambre au Royaume-Uni et 600 en Irlande d’ici 2023. Pour 2020, le management anticipe une nouvelle hausse de l’offre à Dublin, mais reste confiant sur sa capacité à faire face aux concurrents. En fin de semaine, le titre s’est fait sanctionner comme toute l’industrie du tourisme sur fond de peur de pandémie. Nous trouvons la sanction sur Dalata un peu exagérée puisque le Royaume-Uni et l’Irlande restent pour l’instant épargnés par le coronavirus (20 cas dont 8 rétablis). (Erasmus Mid Cap Euro)

Les nouvelles des portefeuilles

21 février 2020

Kinepolis : La chaîne de cinéma belge a publié de bons résultats 2019 grâce à la mise en œuvre réussie de sa stratégie d’expansion, couplée à un line-up de films excellent. Le chiffre d’affaires du groupe s’affiche en forte hausse à 551,5M€ (+15% à change constant). L’augmentation du nombre de visiteurs et de leurs dépenses a fortement contribué à ce résultat, les nouvelles acquisitions/constructions de cinémas également. Kinepolis a notamment renforcé sa présence sur le continent nord-américain en 2019. La société a finalisé l’acquisition du groupe cinématographique américain MJR Digital Cinemas et ouvert de nouveaux cinémas au Canada. La marge d’EBITDA, quant à elle, surpasse les attentes des analystes, avec une progression de 162 points de base, à 26,6%. Ceci s’explique par le succès de l’offre premium (Cosy Seats, Laser ULTRA, 4DX) et l’amélioration de l’efficacité opérationnelle (mise en place du concept Méga Candy dans les cinémas canadiens). Pour 2020, la société entrevoit une offre de films qui reste solide, même si l’EURO 2020 et les Jeux Olympiques de Tokyo devrait impacter négativement le Box-Office. Enfin, Barco attend cette année encore des synergies issues des récentes acquisitions. (Erasmus Mid Cap Euro)