Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

17 mars 2017

Rubrique : Le point sur les valeurs

14/03/2017

Direct Energie : Nous persistons et signons sur Direct Energie, même si le marché semble déçu par les performances opérationnelles en 2016. Pour rappel, l’année écoulée s’est traduite par l’acquisition de 780 000 sites clients en France, une croissance du chiffre d’affaires de 66%, un résultat opérationnel courant multiplié par deux et une progression du dividende de 25% ! Pour 2017, les perspectives restent, à nos yeux, très attractives, validées par le rendez-vous que nous venons d’avoir avec Sébastien Loux (Directeur Général Délégué) et Mathieu Behar (Directeur Financement et IR). Direct Energie est en mesure de poursuivre sa conquête de clients, EDF détenant encore 90% du marché de l’électricité en France. Les coûts d’approvisionnement vont légèrement baisser en 2017 grâce à la politique de couverture sur 3 ans et les prix très bas enregistrés en 2016. Les guidances 2017 (2,5 millions de sites, CA de 2 milliards et ROC de 100 millions) ont été qualifiées de « conservatives » par Monsieur Loux. Notre conviction est toujours aussi forte sur la société (Erasmus Small Cap Euro)

Stratec Biomedical: nous avons écouté le Directeur Général de la société présenter les résultats préliminaires pour l’année 2016. Le chiffre d’affaires ressort en croissance de 25.9%, tiré par l’excellente performance du T4, en progression de 47.6% dont 14% en organique. La bonne surprise est également visible au niveau de la marge opérationnelle de Stratec  Biomedical qui atteint 17.4%, en haut de la fourchette donnée par la société de 16%-17.5%, même si elle est en légère baisse par rapport à l’année dernière (18.5%) due aux acquisitions réalisées en 2016 de Diatron et Sony Biosciences qui sont (pour le moment) dilutives en terme de marges. L’entreprise annonce par ailleurs une hausse du dividende à 0.77 EUR (0.75 EUR en 2015), ce qui montre la confiance du management dans le futur de Stratec Biomedical. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)

Guerbet: Le comité d’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance de l’Agence Européenne des Médicaments, recommande la suspension des autorisations de mise sur le marché de quatre agents de contraste linéaires à base de gadolinium en raison de petites quantités de gadolinium retrouvées dans le cerveau. Les 4 produits concernés sont MultiHance® (Bracco), Omniscan® (GE Healthcare), Magnevist® (Bayer) et Optimark® (Guerbet mais provenant de CMDS). L’organisme recommande à la place, l’utilisation des agents macrocycliques, c’est le cas du produit phare de Guerbet, le Dotarem ou le Gadovist de Bayer. Si la suspension est confirmée, les 4 produits ne pourront plus être commercialisés en Union Européenne. (FCP Mon PEA, Erasmus Small Cap Euro)

15/03/2017

Clasquin: résultats en demi-teinte pour Clasquin en 2016 ; si les performances commerciales sont au rendez-vous, nombre d’opérations en hausse de 6.8%, volumes transportés à +17% dans le maritime et +6% dans l’aérien, les marges unitaires sont restées sous pression, malgré un rebond en fin d’année. Le ROC est en revanche en forte baisse, affecté par la hausse des investissements nécessaires à la croissance future : renforcement des équipes, changement de systèmes informatique et développement des filiales à l’étranger ont pesé sur la rentabilité. Si 2016 se traduit donc par une année de transition, 2017 doit délivrer pour que la dynamique boursière se reprenne. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)

Showroomprivé : le n°2 européen des ventes évènementielles en ligne annonce avoir finalisé l’acquisition de 60% du capital de Beauteprivee. Le groupe avait déclaré lors de la publication des résultats annuels de 2016, être entré en négociation exclusive pour l’acquisition du leader français de la vente de cosmétiques en ligne. Cette opération permettra entre autre à Showroomprivé de bénéficier du portefeuille de près de 800 marques partenaires et des 3 millions de clients de Beauteprivee. L’opération est assortie d’une option d’achat des 40% restants du capital de Beauteprivee exerçable en 2019. (Erasmus Small Cap Euro)

Jacquet Metal Service: Les prix enfin se stabilisent, après plusieurs trimestres de forte baisse alors que les volumes résistent. La remontée progressive des marges devrait donc se poursuivre, ainsi que la revalorisation boursière. Le plan de restructuration mis en place pour l’Allemagne commence à délivrer ; bref tous les voyants sont au vert. Monsieur Jacquet s’est montré confiant pour 2017, tablant sur la poursuite de l’amélioration tarifaire dans un environnement de volume toujours en hausse. Il parle des Etats-Unis où la société n’est pas présente aujourd’hui comme relai de croissance pour le futur et y cherche des sociétés à acquérir. Nous conservons. (Erasmus Smal Cap Euro)

17/03/2017

Visiativ : La société annonce ce matin son intention de prendre une participation majoritaire de 51% au capital d’Interactiv’ Technologies, éditeur lyonnais de logiciels facilitant la gestion de l’information produits. Le fondateur et dirigeant actuel détient le solde, demeure associé et continuera de développer l’activité. La société apporte 500 clients, est composée de 12 collaborateurs et génère un chiffre d’affaires de 600 K€, dont 75% est récurrent. Cette acquisition vient enrichir l’offre de la plateforme Moovapps et s’inscrit parfaitement dans la stratégie du groupe. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)

16/03/2017

Boiron : La société a publié ses résultats pour 2016 qui sont en ligne avec les attentes du marché, avec un résultat opérationnel qui ressort à 126,5 millions d’euros, soit une progression de 2.5% et une marge de 21.1% (chiffre d’affaires déjà connu). Même si la société table sur une prudence pour l’année 2017, nous sommes rassurés suite au rendez-vous que nous avons eu avec Mme. Bouscayrol (Directrice Financière) et M. Rey (Responsable Trésorerie). Le ton est moins pessimiste pour la Russie par rapport à l’année dernière et la pathologie grippale est plus forte en France en ce début d’année, principal marché de Boiron (60% de son chiffre d’affaires). L’Espagne et l’Italie restent deux pays plus contraignants face aux spécificités règlementaires sur chaque marché. Comme prévu, le plan de réorganisation annoncé à la fin 2016 progresse lentement et les impacts ne seront visibles qu’en 2019. Boiron cherche toujours des cibles potentielles en Allemagne, au Royaume Uni, en Inde, aux Etats-Unis, ou même au Brésil, pour faire des acquisitions en utilisant la pile de cash qui continue d’augmenter chaque année (240 millions d’euros de trésorerie nette) ! Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)