Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

26 janvier 2018

Rubrique : Le point sur les valeurs

22/01/2018

BigBen Interactive : la société publie un chiffre d’affaire trimestriel 2017, en ligne avec les attentes, tiré par la vente d’accessoires jeux, mobile et audio, tandis que l’édition est en recul, affectée par le manque de sortie ce trimestre. BigBen réitère son objectif de chiffre d’affaire annuel, mais réduit son objectif de résultat opérationnel courant qui devrait se situer entre 6% et 7% (versus supérieur à 7% annoncé précédemment) dû au retard du jeu Warhammer, qui paraitra au T1 18/19 et non au T4 de l’année en cours. L’année 2018 sera très dynamique sur les jeux vidéo, avec l'ouverture des ventes de manettes sur l’Asie et la sortie de 8 jeux (contre 6 cette année), dont 6 sont totalement sécurisés et 3 seront des blockbusters. Nous conservons. (Erasmus Micro Cap Euro)

23/01/2018

Seb : Nous avons écouté Vincent Leonard, directeur général adjoint, et Isabelle Posth, directrice de la communication financière, présenter les résultats préliminaires de 2017. Pas de surprise, les ventes progressent de 9% en organique (l’objectif était d’au moins 7%) et la progression du résultat courant, initialement annoncée d’au moins 30%, a été affinée « entre 30 et 35% ». Tous les marchés, par grandes zones géographiques et familles de produits, ont progressé, en particulier  la zone euro et la Chine. Seuls les Etats Unis demeurent compliqués tant le nombre de faillites de magasins, dévastés par l’explosion du commerce online, a été élevé. La seule déception relative vient de l’impact des taux de change qui a amputé de 3% les ventes du dernier trimestre mais sans conséquences dommageables sur la rentabilité. Le groupe se montre confiant pour 2018. Nous conservons. (FCP Mon PEA, Erasmus Mid Cap Euro)

Groupe Open : L’acteur français du marché des Entreprises de Services du Numérique a publié de bons chiffres concernant ses ventes au quatrième trimestre, confirmant la bonne dynamique des trois premiers trimestres. Dans le détail, la croissance organique ressort à 7.4% au T4 et à plus de 6% sur l’année, malgré un effet jour défavorable en 2017 (impact estimé  un point de croissance).  Par ailleurs, nous voyons d’un bon œil les sorties de périmètre de certaines filiales internationales (Belgique et Chine) qui étaient dilutives au niveau du groupe. Le groupe s’est montré optimiste sur les résultats de l’année, publiés dans quelques semaines, et table sur une forte augmentation du résultat opérationnel courant sur l’année. Nous conservons. (Erasmus Micro Cap Euro)

24/01/2018

GEA : la société allemande spécialiste des équipements pour les industries agro-alimentaires a publié prématurément des résultats inférieurs aux attentes et son président Juerg Oleas nous en a expliqué les raisons lors d’une conférence téléphonique : la vigueur de l’euro pèse sur la consolidation des comptes des filiales étrangères et commence à affecter la compétitivité internationale, et l’activité de valorisation du lait (trayeuses, équipements de remplissage) souffre de la surcapacité actuelle existant dans la filière. Néanmoins les prises de commandes  ont progressé de près de 10% au 4eme trimestre grâce à la bonne orientation des autres marchés. Nous pensons que la société présente un fort potentiel de redressement et conservons le titre. (Erasmus Mid Cap Euro)

Infotel : la SSII française a publié de solides chiffres préliminaires de ses ventes au quatrième trimestre. Au total, les ventes ont progressé de 12.4%, poussées par un excellent trimestre dans la division Services (95% du CA) qui affiche une croissance organique de 15%. Si la partie Logiciels a déçu (-34% en raison d’une forte baisse des royalties d’IBM ainsi qu’un effet devise négatif), le management espère un rebond rapide pour cette division. Nous conservons ce titre dont nous apprécions la vigueur de la croissance organique. (Erasmus Micro Cap Euro)

25/01/2018

Chargeurs : Le groupe publie son chiffre d’affaires trimestriel en croissance organique de 3.9%. La division phare Protective Film, qui représente 50% du chiffre d’affaires, progresse de 9.1%, Fashion Technologies de +8.2% tandis que le pôle Luxury Materials recule  de 14,1%. Au total et sur l’année, la croissance organique progresse de 5%. Nous attendons la poursuite des acquisitions, moteur de performance important pour 2018. (Erasmus Small Cap Euro)

26/01/2018

Abéo : Nous avons rencontré dans nos locaux le management, Olivier Estèves, PDG, Jacques Janssen, DG Délégué et Jean Ferrier, DAF, suite à la publication des chiffres de vente du troisième trimestre ainsi que l’annonce d’une augmentation de capital. La croissance organique ressort à -1.7%, chiffre décevant qui s’explique à la fois par des retards fournisseurs dans la division Sport (lié au scandale des mousses contaminées de BASF maintenant résolu) ainsi que par un effet de base défavorable (14% de croissance organique l’année précédente). La société s’est montrée rassurante pour le quatrième trimestre qui devrait permettre au groupe de générer une croissance organique de 4 à 5% sur l’année (contre +0.8% au cours des 9 premiers mois). En marge de la publication, le groupe a également annoncé une augmentation de capital de 23 à 27 M€, à laquelle nous participons, pour continuer sa politique de croissance externe. (Erasmus Small Cap et Erasmus Micro Cap Euro)

LVMH : Bernard ARNAUD et Jean-Jacques GUIONY nous ont présenté les résultats du groupe : 2017 année record pour les ventes comme les résultats grâce à un marché mondial porteur et au succès des lancements de produits. Progression dans toutes les régions du monde, les Etats-Unis en tête suivis par la Chine et malgré les contraintes de fabrications et de volumes (cognac Hennessy) qui empêchent de servir tous les clients. Louis Vuitton continue aussi sa croissance malgré des contraintes d‘approvisionnement. En joaillerie, gains de parts de marché, en particulier pour Bulgari avec la réouverture de la boutique phare de la 5ème avenue de New-York. Nouvelle croissance à deux chiffres des ventes et des résultats de Sephora. Bernard ARNAUD annonce une confiance prudente pour 2018 malgré le bémol de l’effet de change. Le dividende est augmenté de 25% ! Nous conservons. (FCP Mon PEA)