Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

09 février 2018

Rubrique : Le point sur les valeurs

05/02/2018

Elmos Semiconductor : Le spécialiste allemand des semi-conducteurs (à signaux mixtes) a annoncé ses chiffres-clés pour l’exercice 2017. Si le chiffre d’affaires, en progrès de 9,5%, ressort en ligne avec les attentes du marché, la marge opérationnelle de 15,3% (14,2% corrigée des effets extraordinaires) dépasse nettement le consensus de 13,4%. Les prévisions initiales pour l’année 2018 représentent également une bonne surprise. Le management attend une croissance du chiffre d’affaires de 8 à 12% (consensus : ~7%) et une marge opérationnelle entre 13 et 17% (consensus : ~14%). En revanche, 2018 sera encore un exercice à génération de trésorerie négative : Elmos doit investir afin d’accommoder la croissance de son activité. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)

MGI Digital Technology : Le spécialiste français de l’impression numérique industrielle a publié son chiffre d’affaires 2017, en hausse de 18,5%, en nette accélération au deuxième semestre et en ligne avec les attentes du marché. La vente d’équipements (76% de l’activité) a progressé de 17,6% et la vente de consommables de 21,7%. S’abstenant pour l’instant de donner des prévisions chiffrées, le management se montre très confiant sur sa dynamique de croissance en 2018 qui sera alimentée par la poursuite du déploiement dans le réseau de distribution de Konica Minolta et par le lancement de nouveaux produits, entre autres destinés au marché naissant de l’électronique imprimée. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro, Erasmus Micro Cap Euro)

Fnac Darty : quelques semaines après Vivendi, c’est un autre actionnaire significatif, l’activiste Knight Vinke, qui cède sa participation. Mais alors que le premier avait vendu dans le marché ses 11% avec une décote habituelle pour ce genre d’opérations (et nous avions participé au reclassement), Knight a cédé ses titres avec une prime de plus de 20% par rapport au dernier cours coté ! L’acheteur en est la SFAM, société de courtage d’assurance spécialisée dans les portables et autres biens électroniques et déjà partenaire de Fnac Darty.  Rappelons que le premier actionnaire de Fnac/Darty est son confrère/concurrent allemand Ceconomy qui avait lui acheté ses 24% à Artemis (famille Pinault) en juillet dernier ! (FCP Mon PEA, Erasmus Mid Cap Euro).

Outotec : Outotec a publié ses résultats 2017 qui marquent une accélération des ventes et du carnet de commande au dernier trimestre, même si la division Metal, Energy & Water (MEW) reste pénalisée par un niveau d’activité faible. A cette occasion, nous avons rencontré Jari Ålgars, le directeur financier du groupe, dont le message est résolument optimiste. Le cycle a touché son point bas en 2017, les donneurs d’ordre se remettent à investir, pas seulement dans des projets de maintenance mais également dans des projets de croissance. Outotec n’a jamais rogné sur ses dépenses de recherche et développement (5% du chiffre d’affaires), ce qui commence à porter ses fruits, la société est plus que jamais reconnue et « désirée » pour sa très haute technicité. Les leviers pour atteindre une marge d’EBITDA de 10% à horizon 2020 sont de trois ordres : plus de services, plus de ventes à coûts identiques, et des produits toujours plus compétitifs. Pour cela, le mode de rémunération des salariés a évolué et se concentre davantage sur le résultat net et la maîtrise des coûts. La force de l’euro n’est pas encore un sujet, mais si la tendance devait se prolonger, la société pourrait sous-traiter davantage vers des pays en zone dollar. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro, Erasmus Mid Cap Euro)

06/02/2018

Naturex : Naturex retrouve de la croissance au quatrième trimestre 2017, et surprend donc positivement le marché qui attendait +3% contre +5.9% publiés. Plus satisfaisant encore, les deux divisions phares progressent fortement, +10% pour My Natural Food et +9.4% pour My Natural Selfcare. L’amélioration du mix produits ainsi qu’une approche commerciale plus ciblée expliquent une bonne part de cette performance. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)

Valmet : la société finlandaise d’ingénierie a délivré une nouvelle fois de bons résultats, avec des ventes et un résultat d’exploitation en hausses respectives de 10% et 14%. Les principaux marchés du groupe demeurent bien orientés, qu’il s’agisse des industries de fabrication de papier, carton et mouchoirs en papier ou du secteur de l’énergie. La part des services a continué d’augmenter dans le carnet de commandes ce qui préfigure une progression des marges en 2018. Malgré le versement d’un dividende qui sera accru de 30% le bilan sera encore exempt de dettes. Nous conservons. (Erasmus Mid Cap Euro).

07/02/2018

BigBen Interactive : Nous avons rencontré la société française d’accessoires multimédia et de jeux vidéo, dont la correction du titre, après l’annonce du décalage du jeu Warhammer, avait été particulièrement sévère. Sur les segments audio et mobile, des innovations fortes sont à venir. Elles seront présentées fin mai lors de la BigBen week. Les projections sur l’exercice 2018/19 de BigBen sont conservatrices puisqu’elles excluent deux jeux vidéo prévus pour le T4 sur lesquels un risque de décalage existe. Le consensus est lui plus positif sans être trop optimiste, et en ligne avec nos attentes. (Erasmus Micro Cap Euro)

Kotipizza : Nous avons rencontré la chaîne de pizzeria finlandaise dans le cadre de leur road show européen. Kotipizza vient d’annoncer ses projections à 2020 et la croissance attendue reste très forte, malgré des comparables élevés. Elle sera tirée par l’ouverture de nouveaux magasins (+10 à 15 par an), la croissance des ventes en ligne et la livraison à domicile sur les chaînes Kotipizza. Les investissements devraient s’accroitre sur les chaînes plus récentes (Chalupa et Social BurgerJoint), ce qui apportera un complément de revenus. Les nouveaux concepts (No Pizza, Tasty Market Place) ne devraient pas avoir un impact significatif dans un avenir proche. Ces nombreux projets et investissements devraient peser sur les marges à moyen terme mais avoir un effet déterminant sur l’avenir de l’entreprise au long terme. Nous conservons (Erasmus Micro & Small Cap Euro)

08/02/2018

Vinci : Nous avons entendu Mrs Xavier HUILLARD, PDG et Christian LABEYRIE, directeur financier, nous présenter les comptes 2017 de l’entreprise de concessions et construction. Le CA progresse de 5.9% au T4, mieux qu’attendu et le résultat opérationnel est également supérieur  aux attentes avec une marge à 12.5% (+50 bp). Le résultat net, 2737 M€ est aussi supérieur au consensus de 2660 M€ aussi, le groupe proposera à l’AG un dividende en hausse de 16.7% à 2.45€. 2018 se présente bien, tant dans les concessions que la construction. Le risque principal : l’acquisition d’ADP à un prix trop élevé. Nous conservons. (FCP Mon PEA)

SBM Offshore, premier producteur mondial de FPSO (plateformes de production pétrolière en eaux profondes) a présenté des résultats sans grande surprise. Le président Bruno Chabas et son équipe s’attendent à une dizaine d’attributions de contrats pour chacune des années 2018 et 2019 puis à une plus nette accélération de la demande à partir de 2020. En 2017 SBM a obtenu 2 parmi les 4 grands contrats attribués. Nous rencontrerons le directeur financier du groupe la semaine prochaine. (Erasmus Mid Cap Euro).

Leifheit, le fournisseur Allemand de produits ménagers à publier ses résultats préliminaires. A 236.8M€, le chiffre d’affaire est en ligne avec le consensus et celui de 2016 (237.1M€). Le management réitère la projection de résultat opérationnel, entre 2 et 3M€ inférieur au résultat 2016 (22.1M€), et précise qu’il sera plutôt dans le bas de la fourchette. 

09/02/18

Cramo : La société a publié ses chiffres pour le quatrième trimestre 2017, globalement en ligne avec les attentes du marché. Pendant la conférence téléphonique, Leif Gustafsson, CEO, confirme les bonnes tendances des marchés sous-jacents et rappelle que plusieurs actions sont en cours de développement : réflexion stratégique sur la Russie, séparation des activités Equipement Rental et Modular Space pour l’essentiel. Elle devrait porter leurs fruits rapidement. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)

Amundi : Yves PERRIER, directeur général de la société nous a présenté les résultats 2017 de l’entreprise et le plan Ambitions Stratégiques 2018-2020. Les résultats ont été, à 209M€ au T4 2017, 10% au-dessus des attentes du consensus grâce aux performances fees (82M€ contre 34M€ attendus), mais les coûts ont été supérieurs aux attentes. La collecte au T4 a déçu à 13.8 Milliards €, mais ceci est essentiellement dû aux placements de trésorerie institutionnels sans impacts significatifs sur les revenus. Les objectifs 2020 sont prudents : ils devraient être facilement atteints. Nous ne comprenons pas la réaction du marché, si ce n’est à cause du contexte des derniers jours et nous gardons. (FCP Mon PEA)

Biesse : Le producteur de machines pour l’usinage du bois annonce le projet d’introduction en bourse de sa filiale HSD S.p.A. Cette filiale, spécialisée dans les  composants mécatroniques qu’elle fournit aux autres filiales du groupe ainsi qu’à des clients externes, devrait ainsi trouver plus d’autonomie, afin de poursuivre sa stratégie de croissance. La maison mère souhaite achever le processus d’introduction en bourse au cours du premier semestre et maintiendra une participation de contrôle dans sa filiale. (Erasmus Small Cap Euro)

BFF Banking Group : Le spécialiste italien de l’affacturage a publié ses résultats du quatrième trimestre. Le produit net bancaire ajusté recule de 2,5% à 59,1 M€. Comme expliqué lors la conférence téléphonique avec Massimiliano Belingheri (PDG) et Carlo Zanni (responsable administration et contrôle), ce déclin est dû notamment à un décalage dans la collecte des pénalités de retard – élément important des revenus du groupe – qui devrait être rattrapé dans les prochains trimestres. La croissance des volumes des nouvelles affaires ressort à 17% pour l’année 2017. Le ratio du capital total reste, avec 17,5%, bien au-dessus du niveau normatif du groupe de 15%, permettant à la société de payer 100% des bénéfices en dividende tout en poursuivant sa stratégie de croissance internationale. Dans cette ligne, BFF annonce vouloir entrer dans le marché croate. (Erasmus Small Cap Euro)