Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

06 avril 2018

Rubrique : Le point sur les valeurs

29/03/2018

Servizi Italia : Nous sommes allés prêt de Parme en Italie pour visiter plusieurs sites de Servizi Italia, dont une usine de blanchisserie et un site de stérilisation d’instruments chirurgicaux. Cela nous a permis de mieux comprendre les dynamiques du marché italien pour la composante cœur de métier de l’entreprise, la location de linge. Si le marché local est mature, les prix se tiennent et le potentiel d’amélioration de la productivité ne doit pas être négligé. L’histoire de l’entreprise réside toutefois dans la réussite de son développement à l’international, ou Servizi a développé des franchises fortes, notamment au Brésil. L’occasion pour elle de nous détailler leur dernière opération, la création d’une JV dans la région de Manaus dans l’activité location de linge. Par ailleurs, les ambitions dans le reste du monde restent fortes, notamment en Asie où l’entreprise cherche à nouer des partenariats. Nous sommes rentrés avec une opinion confortée de qualité du modèle et de potentiel de croissance significatif, le marché de la stérilisation des instruments médicaux n’existant pas dans la plupart des pays (stratégie d’insourcing dans les pays-développés, volonté d’outsourcing ailleurs). Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro, Erasmus Micro Cap Euro)

03/04/2018

Prodways Group : la société publie de bons chiffres 2017 qui respectent les engagements pris lors de l’IPO : forte dynamique de croissance du chiffre d’affaires (+38%), redressement de la rentabilité et EBITDA à l’équilibre sur le dernier trimestre de l’année. Les perspectives pour 2018 restent bonnes, avec un chiffre d’affaires attendu supérieur à 50 millions (34,8 millions fin 2017). Par division, la branche Systems a fortement réduit ses pertes, essentiellement sur la vente de machines car les ventes de matières sont déjà rentables. La division Products réduit sa profitabilité en raison d’investissements plus importants dans les activités dentaires et protections auditives (investissements de croissance). En comité plus restreint, Monsieur Gorgé décrit plus en détail ses ambitions : développer notamment une gamme de machines de plus petite taille et moins chères car il y a des débouchés importants pour ces machines (la bijouterie, les petites laboratoires dentaires…), poursuivre les investissements en podologie où Prodways est à ce jour la seule entreprise à offrir des services de 3D à un marché potentiel de 11 000 podologues, développer le dentaire qui se prête particulièrement à l’impression 3D puisque les produits sont de petite taille et uniques. La stratégie se déroule comme prévu, nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro, Erasmus Micro Cap Euro)

Visiativ : La société a annoncé deux nouvelles qui concernent sa croissance externe. Tout d’abord, les négociations exclusives pour l’acquisition majoritaire (57%) d’ABGI Group, annoncées en décembre, ont été finalisées. En 2017, cette société, d’une rentabilité à deux chiffres, a généré un chiffre d’affaires d’environ 15 M€, en croissance organique proche de 15%. Elle est consolidée depuis le 1er avril et constitue le nouveau pôle Conseil en innovation & Transformation Numérique. Par ailleurs, en ce qui concerne le pôle Impression 3D & Rapid Manufacturing, Visiativ qui, en novembre, avait pris une participation de 20% dans la société Valla (2 M€ de chiffre d’affaires en 2016, rentable), a annoncé l’acquisition des 80% restants. L’objectif pour ce pôle est d’atteindre « rapidement » un chiffre d’affaires de 10 M€ et l’équilibre financier dès 2018. (Erasmus Small Cap Euro, Erasmus Micro Cap Euro)

Chargeurs : Nous avons rencontré le management de Chargeurs lors du séminaire Portzamparc, l’occasion pour nous de repasser en revue l’année écoulée, marquée par l’avancée du plan Game Changer qui vise à renforcer les positions concurrentielles du groupe tout en continuant le travail sur la productivité. Nous avons également évoqué leur dernière acquisition, Leach, société anglaise qui propose des solutions de communication visuelle lumineuse destinée aux enseignes retail et aux musées. La stratégie ici est de remonter la chaine de valeur et s’inscrit parfaitement dans la stratégie du groupe d’accélérer sa croissance par des acquisitions ciblées afin d’atteindre 1 milliard de chiffre d’affaires d’ici 2022. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)

05/04/2018

Kerlink : Suite à la publication des résultats annuels de la société (chiffre d’affaires déjà publié fin janvier) nous avons rencontré William Gouesbet (PDG) et Robert Clapham (CFO). Comme l’exercice 2017 s’est achevé parfaitement en ligne avec les prévisions du management (EBITDA positif à hauteur de 800 k€ au deuxième semestre), nous avons pu nous focaliser sur les perspectives. Malgré une base de comparaison très exigeante (livraison de 60% du contrat Tata en 2017), le management, conforté par des projets majeurs en cours, est très confiant sur la capacité du groupe à maintenir un rythme de croissance élevé. La marge brute est également attendue en hausse (grâce, entre autres, à une contribution plus importante des services) tandis que les frais opérationnels devraient croître moins vite que le chiffre d’affaires. Il faudra, en revanche, attendre les résultats semestriels pour obtenir des prévisions chiffrées. (Erasmus Small Cap Euro, Erasmus Micro Cap Euro)

06/04/2018

Kotipizza : La société finlandaise publie pour le 22ème mois consécutif une croissance à deux chiffres pour les ventes de ses restaurants Kotipizza. La chaîne affiche 19,4% de croissance, 13,6% à périmètre constant. Les ventes hors lignes, très solides, sont renforcées par la croissance des ventes sur internet et la livraison à domicile (+45,5%), service offert aujourd’hui par 78 restaurants, 10 de plus qu’en mars 2017. On note également que trois restaurants ont ouvert ce mois. Quoique résiduelles à l’échelle du groupe, les ventes des chaînes Chalupa et The Social Burgerjoint progressent respectivement de 44,4% et 57,4% sur mars. (Erasmus Small Cap Euro, Erasmus Micro Cap Euro)

Abéo : Nous avons rencontré le management dans le cadre du séminaire organisé par Portzamparc et refait le point sur la croissance organique, seul élément de légère déception de la dernière publication. Si le carnet de commande se remplit très bien, il y a un décalage notable avec les livraisons, attribué à une forme de goulet d’étranglement dans le bâtiment, Abéo arrivant « en fin de course » dans les projets d’infrastructure. Pour le reste, la société poursuit sa stratégie de croissance organique et par acquisitions ; la dernière en date, Bosan, permet à la société de renforcer son positionnement au Benelux tout en éliminant un concurrent très agressif en termes de prix. L’escalade connaît un très fort redressement, et la dynamique de cette division est toujours très positive. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro, Erasmus Micro Cap Euro)

Wavestone : La société annonce l’acquisition de 100% du capital du cabinet de conseil britannique Xceed. Avec un chiffre d’affaires d’environ 13,3 M£, dont plus de 80% réalisé dans le secteur des services financiers, cette acquisition s’inscrit parfaitement dans la stratégie de développement international de Wavestone. Le prix d’acquisition, basé sur une valeur d'entreprise représentant environ 1,2 fois le chiffre d'affaires 2017, se justifie par la très bonne profitabilité d’Xceed (marge EBITDA ajustée de plus de 20%). Lors d’une rencontre avec Pascal Imbert, directeur général, et Tiphanie Bordier, directrice financière de Wavestone, nous avons aussi appris que le positionnement d’Xceed est parfaitement complémentaire de l’offre déjà existante au Royaume-Uni. En ce qui concerne le niveau d’activité, la bonne dynamique se maintient en ce début de l’exercice 2018/19, alimentant l’ambition du management de progresser sur tous les indicateurs de performance. Un des objectifs principaux sera de nouveau la réduction du turnover du personnel. La croissance sera portée notamment par les thèmes de la cyber sécurité et de la transformation digitale du secteur financier. (FCP Mon PEA, Erasmus Small Cap Euro)