Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

01 juin 2018

Rubrique : Le point sur les valeurs

28/05/18

Aperam : Nous avons rencontré le président Timoteo di Maulo. La conjoncture est bonne dans l’acier inoxydable en Europe et se redressait sensiblement au Brésil, autre important marché pour le groupe, la grève actuelle des camionneurs si elle se prononce va affecter cette tendance. Nous avons surtout parlé en détail de l’acquisition, annoncée le mois dernier, de la société VDM Metals. Cette entreprise spécialiste d’alliages très sophistiqués à base de nickel va contribuer à atténuer la cyclicité d’Aperam tout en la positionnant sur des marchés  en croissance moyenne de 3%. Le prix d’acquisition est très raisonnable (596M soit 7,5 le résultat brut d’exploitation avant synergies. Le bilan demeurera  solide après financement de cette acquisition. (Erasmus Mid Cap Euro)

Dalata Hotels : Pat Mc Cann, président et fondateur de ce groupe hôtelier irlandais nous a rappelé sa stratégie lors d’une réunion restreinte. Maintenir ses parts de marchés considérables en Irlande (20% des chambres d’hôtels 3 et 4 étoiles à Dublin !), construire des hôtels neufs dans une vingtaine de grandes villes anglaises bien ciblées (pas à Londres) où la concurrence est peu efficace et le cycle économique favorable aux acheteurs.  La grande force de Dalata tient dans  son approche très décentralisée de l’hôtellerie face à de grands concurrents qui fonctionnent en franchise et s’avèrent peu motivés et réactifs. L’annonce d’une implantation dans un troisième pays n’est pas à exclure. (Erasmus Mid Cap Euro)

Fnac Darty : nous avons eu la chance de participer à un entretien très restreint avec le président Enrique Martinez, le directeur financier Jean-Brieuc Le Tinier et la responsable des relations avec les investisseurs Stéphanie Constand. Après le succès de la fusion Fnac Darty dont l’essentiel des synergies ont été concrétisées, le groupe passe à une stratégie d’alliances : avec Carrefour pour les achats d’électroménager et d’électronique,  avec Google pour la mise en place de « corners » dans tous les magasins, et enfin annonce  récente d’un projet concernant les achats et l’innovation avec le géant européen Ceconomy. Ces trois  projets contribueront à atteindre voire dépasser l’objectif d’un taux de marge opérationnelle de 4,5 à 5%. Nous conservons le titre qui est largement sous-évalué si cet objectif peut être atteint ce qui nous paraît largement réalisable. (Erasmus Mid Cap Euro)

Bigben : Le groupe a publié de bons résultats annuels, en ligne avec les attentes, et confirmé ses objectifs à courts termes. Si le plan 2020 reste inchangé, Bigben annonce pouvoir être en mesure de l’atteindre avec un an d’avance, dès l’exercice 2019, grâce à l’acquisition du studio Cyanide et à la montée au capital du studio Kylotonn. Le groupe annoncera son plan 2022 lors des résultats semestriels, en Novembre prochain. Si la stratégie de Bigben est l’intégration dans la chaîne de valeur de l’industrie du jeu vidéo, les segments audio, mobile et accessoire gaming restent des atouts stratégiques. Sur le mobile, le groupe a dévoilé sa gamme Force  Power, une série d’accessoire de chargement premium. Les enceintes Lumin’us vont être déclinées en version étanche et Arcade Stick, un joytisck premium sous licence Sony pour PS4 sera lancé cette année. Nous avons eu l’opportunité de découvrir ces nouveautés cette semaine lors de la Bigben week, salon où nous avons pu également tester les prochains jeux prometteurs du développeur/éditeur. Si le très attendu Tennis World Tour, sorti fin mai, a déçu les premiers joueurs, Bigben confirme une première semaine de vente record et assure que des patches de correction viendront progressivement améliorer le jeu. Le mode multijoueur en ligne devrait être disponible dès vendredi prochain. (Erasmus Micro Cap Euro)

29/5/18

Wavestone : Le cabinet de conseil publie les résultats de son exercice 2017/18 (chiffre d’affaires et indicateurs de performance clefs déjà publiés le 27 avril). La marge opérationnelle courante de 14,1% dépasse largement l’objectif qui avait été relevé à 11% en décembre, et le résultat net part du groupe progresse de 33% par rapport à l’exercice  précédente. Wavestone confirme ainsi le succès de l’intégration des activités européennes de Kurt Salmon. Pour 2018/19 le management prévoit à ce stade une croissance d’au moins 8% et une marge opérationnelle courante de nouveau supérieure à 13%. Les objectifs pour 2021 (notamment un chiffre d’affaires de 500 M€ et une marge opérationnelle courante de 15%) sont affirmés. Nous conservons. (FCP Mon PEA, Erasmus Small Cap Euro)

30/05/18

KPS : La société de conseil allemande, spécialisée dans la transformation digitale et leader dans le secteur du commerce de détail, a publié ses résultats du premier semestre de l’exercice 2017/18. Ce semestre a été marqué par un fort recul de l’activité auprès du plus grand client (non imputable à KPS) et par des mesures agressives et couteuses (mais couronnées de succès) de reconquête de nouveaux clients et projets. Ces éléments, mais surtout les amortissements liés à des récentes acquisitions, amènent le management à fortement réduire ses prévisions de bénéfices opérationnels pour l’exercice en cours (de 23-26 M€ à 16-20 M€). Lors de la conférence téléphonique, Leonardo Musso, directeur général, s’est néanmoins montré très confiant. Les perspectives sont excellentes, et KPS devrait vite retrouver ses marges normatives. Nous renforçons. (Erasmus Small Cap Euro)

31/05/18

Infotel : L’Entreprise du Service Numérique a publié d’excellents chiffres pour le premier trimestre 2018. Les ventes progressent de 11,6%, de façon purement organique, à 58,8 millions d’euros. Le groupe continue de surperformer de façon assez significative son marché de référence, qui ne devrait croître, selon le Syntec Numérique, que d’environ 4%. Le groupe profite pleinement du déploiement de l’offre digitale des Banques (40% du Chiffre d’affaires). Pour la branche Industrie (25% du CA), les développements autour du véhicule connecté chez PSA et l’élargissement du contrat avec le partenaire historique Airbus ont notamment contribué à la bonne performance. Si l’activité logicielle, particulièrement bien margée, progresse un peu moins que le reste de l’activité (+8.5%), le groupe annonce la signature d’un contrat avec Air Tahiti pour son prometteur logiciel Orlando. De nouvelles prospections sont en cours. Nous conservons. (Erasmus Micro Cap Euro)

Ateme : Nous avons participé au Tech Day organisé par le spécialiste de l’infrastructure de diffusion vidéo. Cette journée nous a donné l’opportunité d’assister aux présentations du Directeur Technique, Pierre Larbier, et Jérôme Vieron, Directeur de la Recherche et Développement, deux visages que les investisseurs connaissent moins. Ils nous ont présenté en détail la technologie d’Ateme, ainsi que les nouvelles innovations sur lesquelles ils travaillent actuellement. On retiendra notamment la pertinence de l’offre logicielle du groupe, qui permet au client, à qualité de vidéo égale, d’économiser en moyenne 30% de bande passante. C’est ce qui explique le dynamisme commercial du groupe qui envisage de croître à plus de 20% au cours des trois prochaines années, à un rythme 3 à 4 fois plus élevé que le marché. Par ailleurs, le prochain relais de croissance pourrait provenir de l’adoption de la solution de compression vidéo Titan non plus uniquement en tête de réseau comme c’est le cas actuellement, mais beaucoup plus proche du consommateur final, dans la ramification réseau au niveau du « dernier kilomètre ». Cela multiplierait le marché potentiel d’Ateme par 20. Cette solution est actuellement en phase de test, les premières ventes devraient avoir lieu en 2019, et l’adoption plus généralisée en 2020. Nous conservons. (Erasmus Micro Cap Euro)

Catana : Le constructeur de catamarans a publié ses très bons résultats semestriels et précisé ses objectifs à horizon 2018/2019. Le chiffre d’affaires – déjà publié – bondit de 43% sur les 6 premiers mois, tiré par les ventes de bateaux neufs (+45%), fort du succès de ses deux gammes, BALI et CATANA. Le résultat opérationnel s’établit à 1,6M € (-0,8M € au S1 2017) et la marge atteint 6,1%, bien supérieure aux attentes du consensus (4,0%). Les ventes de bateaux neufs resteront soutenues sur le second semestre, le groupe attend 55M € de chiffre d’affaires sur l’exercice dont 40M € en bateaux neufs. Les marges devraient continuer à s’améliorer en deuxième partie d’année, bénéficiant d’un effet volume. Le groupe attend un doublement de la rentabilité sur l’exercice en cours. 2019 s’oriente très bien également, puisque les prises de commandes pour l’an prochain s’établissent déjà à 34 M€, soit 60% de l’objectif de l’année, le groupe tablant sur une croissance des ventes de bateaux neufs de l’ordre de 30%. Du côté de la rentabilité, Catana guide sur une nouvelle forte hausse pour 2019. (Erasmus Micro Cap)