Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

25 janvier 2019

Rubrique : Le point sur les valeurs

21/01/2019 

Bigben: La société a publié un chiffre d’affaires stable au troisième trimestre (80.3m€, +0.3%), en ligne avec les attentes du consensus. L’édition de jeux vidéo affiche une croissance forte (+67.6%) grâce à la consolidation des studios et notamment celle de Cyanide et du succès de son dernier jeu, Call of Cthulu. La part de digitale monte à 65% (contre 35% habituellement), ce qui devrait contribuer positivement aux marges du groupe. Si l’audio poursuit son déclin (-12.9%), celui du mobile s’est fortement ralenti (-5.0%), tiré par les bonnes ventes de la gamme d’accessoires Force. Les accessoires « gaming » surprennent positivement, avec un retrait contenu (-4.6%) malgré un très fort effet de base (+52.3% au T3 l’an passé), grâce au dynamisme des ventes de la manette Revolution Pro Controller 2 pour PS4. Le groupe confirme ses objectifs de chiffre d’affaires [240-255m€] et de marge opérationnelle courante [8.7%-9.0%]. Nous conservons. (Erasmus Micro Cap Euro) 

SOITEC a publié un CA pour son T3 (oct-dec 2018) à 117M€, traduisant une accélération de la croissance organique (+50% !). Cette impressionnante dynamique de l’activité provient de plaques 300mm (+114% en organique à 53M€ vs +87% au S1) qui bénéficient de la montée en puissance des produis RF-SOI (accroissement de la taille ddes puces) et FD-SOI (adaptation de la technologie notamment dans l’automobile et l’IT via GlobalFoundries et Samsung Foundry). Paul BOUDRE, directeur général, nous a déclaré que sur l’exercice à fin mars 2019, SOITEC pouvait atteindre un CA en croissance de 40%. Nous gardons. (Erasmus Small Cap et Erasmus Mid Cap) 

23/01/2019 

Aubay : L’entreprise de service du numérique a publié son chiffre d’affaires du quatrième trimestre, en croissance organique de 8,8% (8,7% en France et 8,9% à l’international) et en ligne avec les attentes du marché. Le taux de productivité a été maintenu quasiment stable à un excellent niveau de 93,3%. Avec une nouvelle accélération des recrutements nets à +133 collaborateurs au quatrième trimestre, la société a mis les bases pour la poursuite de la bonne croissance organique en 2019 (objectif annoncé : +6%). Les résultats complets seront publiés le 20 mars prochain, mais Aubay fait déjà savoir que la marge opérationnelle se situera dans le haut de l’objectif, entre 10,3% et 10,5%. (Erasmus Small Cap Euro) 

Vienna Insurance : Nous avons eu un entretien avec Liane Himer, directrice financière depuis un an de ce groupe d’assurance autrichien. Vienna Insurance est le leader de l’assurance en Autriche et, comme nombre de grandes sociétés de ce petit pays, solidement implanté dans les pays voisins de l’est : République Tchèque, Slovaquie, Pologne, Roumanie, Hongrie et pays baltes ; il est leader dans tous ces pays à l’exception de la Pologne (4eme acteur) et y collecte 60% de ses primes. L’attrait de la société pour un investisseur vient du potentiel de pénétration dans ces pays des produits d’assurance, vie et santé en particulier. En moyenne le montant dépensé en primes d’assurance par habitant est 5 fois inférieur à ce qu’il est en Autriche. Nous conservons. (Erasmus Mid Cap Euro)

Seb : le spécialiste français, mais leader mondial, du petit électroménager a publié des résultats conformes aux attentes, sachant que l’objectif de progression du résultat opérationnel avait été réduit de 5% à 3% à l’issue du 3eme trimestre. Ce résultat est certes soutenu par un événement exceptionnel positif (une créance fiscale au Brésil) mais il constitue une performance méritoire compte tenu des impacts défavorables des hausses des prix des matières premières et de l’effritement du dollar face à l’euro au second semestre. Nous escomptions une déception et étions positionnés pour nous renforcer. (Erasmus Mid Cap Euro)

Erste Group : comme Vienna Insurance, la banque autrichienne s’est développée vers l’est et 80% de ses clients sont situés en république tchèque, Roumanie, Slovaquie, Croatie, Hongrie…Si la dynamique de crédits est forte dans ces pays, le groupe a souffert récemment de la décision unilatérale du gouvernement roumain d’instaurer une lourde taxe sur les actifs des banques (elles sont presque toutes étrangères..), qui pourrait amputer la banque de 5 à 10% de ses résultats en 2019, avant toute mesure d’adaptation.  Par ailleurs Erste Bank est l’une des banques européennes les plus avancées dans la digitalisation ce qui lui permet une maitrise particulièrement bonne de ses coûts. L’entretien avec son responsable des relations avec les investisseurs nous a confortés. (Erasmus Mid Cap Euro)

Stratec : Nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec le CEO de Stratec Marcus Wolfinger. En nous rappelant la très bonne dynamique du secteur, il s’est montré très optimiste sur les perspectives de croissance du chiffre d’affaires pour 2019 qui devraient être significatives après une année 2018 décevante. Son discours semble avoir été bien intégré par le marché puisque le titre a fortement rebondi depuis le début de l’année. Au vu du niveau de valorisation élevée de Stratec et du caractère incertain de la mise en production des nouveaux équipements qui viendront alimenter la croissance du groupe, nous soldons notre position. (Erasmus Small Cap Euro) 

Infotel : Des ventes en demi-teinte pour l’Entreprise du Service Numérique française. Les ventes du quatrième trimestre ressortent à 60.9 millions d’euros, en croissance de 6.7%, soit un net ralentissement par rapport aux neuf premiers mois (12.2%). La déception vient du segment logiciel, en recul de 4%, ce qui est d’autant plus dommageable que la marge est bien supérieure à celle du segment services. La déception du trimestre s’explique, encore et toujours, par la tension qui existe sur le marché de l’emploi. La demande est soutenue, mais le groupe ne parvient pas à recruter pour honorer ces potentiels contrats. Le recours à l’externalisation est inéluctable, avec un effet négatif sur les marges. (Erasmus Micro Cap Euro) 

24/01/2019 

Focus Home Interactive : L’éditeur de jeux vidéo publie des résultats semestriels et un chiffre d’affaires du troisième trimestre exceptionnels, bien au-dessus des attentes du consensus. Au premier semestre, le chiffre d’affaires de 44.3m€, en croissance de 33%, est accompagné d’un résultat d’exploitation de 7m€, soit 15.8% de marge (contre 11.6% de marge à période comparable). Les ventes du troisième trimestre battent un nouveau record en progressant de 78% pour atteindre 57.2m€. Focus rehausse son objectif annuel de chiffre d’affaires de « supérieur à 100m€ » à « supérieur à 110m€ ». Il faut reconnaitre que cette année a été celle de la sortie d’excellents crus, comme Vampyr, Farming Simulator 19, Call of Cthulu et Insurgency : Sandstorm. Malgré ces très bons chiffres, Débora Belange (DAF) indique tout de
même lors de la conférence téléphonique investisseurs, qu’il ne faut pas extrapoler la marge exceptionnelle du premier trimestre à l’année entière.  Dernière nouvelle positive et pas des moindres : le management dévoile enfin un objectif à moyen terme et table sur un chiffre d’affaires à 2022 entre 130 et 150m€ à périmètre constant, c’est-à-dire sans acquisitions potentielles. (Erasmus Small Cap Euro) 

Exel Industries : Le spécialiste français de pulvérisateurs et machines agricoles a publié son chiffre d’affaires du premier trimestre, en décroissance de 4% (-2,8% organique), en-dessous des attentes. La déception vient notamment du segment Pulvérisation Agricole, en baisse organique de 8,8%. Une bonne évolution en France (+10%) n’a pas pu compenser le recul à l’international, où des mauvaises récoltes, des tensions commerciales ou encore la baisse du cours du soja et du maïs ont pesé. Peu de surprises dans les segments Arrachage de Betteraves (-1,1% organique) et Pulvérisation et Arrosage de Jardin (-3,5% organique). La Pulvérisation Industrielle surprend positivement avec une croissance organique de 4,2%. Nous avions cédé l’essentiel de notre position en amont de la publication. (Erasmus Small Cap Euro)