Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

01 février 2019

Rubrique : Le point sur les valeurs

28/01/2019 

Servizi Italia : Le fournisseur de solutions de blanchisserie et stérilisation en milieu hospitalier annonce l’acquisition de Wash Service. Wash Service est spécialisé dans la location entretien de linge plat, linge de résidents et uniformes de personnels dans le milieu hospitalier et les maisons de retraite. Servizi italia acquière 90% du capital pour 5.3m€, sur des multiples de 0.8x le CA et 7.4x le résultat opérationnel. Une option pour l’acquisition des 10% restants pourra être exercée en 2024. Le chiffre d’affaires pro forma 2018 de Wash Service s’élève à 7.3m€ et son résultat opérationnel est estimé à 0.8m€, soit 11.2% de marge, supérieure à celle de Servizi Italia. Si cette acquisition est peu significative (~2% du CA Servizi Italia), elle montre la capacité du groupe à se positionner rapidement sur des opérations intéressantes. (Erasmus Micro Cap Euro)

29/01/2019

Lumibird : Le spécialiste français du laser a publié un chiffre d’affaires annuel de 100,9m€ en croissance de 18.5%, légèrement supérieur à l’objectif du management de 100m€. C’est la division Défense/Spatial qui, avec la dernière tranche des contrats Mégajoule, tire la croissance (+56.9% sur l’année, et +115% sur le quatrième trimestre). Les capteurs Lidar, grâce à une demande forte dans l’éolien, la cartographie et les véhicules autonomes, enregistrent également une très belle progression (+33.8%). Le groupe publie également des objectifs à 2021 : 150m€ de chiffre d’affaires hors croissance externe et plus de 20% de marge d’EBE, en ligne avec les attentes du consensus. De notre meeting avec  Marc Le Flohic (PDG) et Pierre Vallalta (DAF), nous retenons l’importante marge de sécurité prise par le management au moment de définir les objectifs à 2021, et l’avancée technologique indéniable de Lumibird sur ses concurrents, notamment sur les lasers à fibres. (Erasmus Micro Cap Euro)

KPS : A l’ occasion de la publication de son rapport annuel (résultats déjà préannoncés en décembre) la société de conseil allemande a publié ses prévisions pour l’année fiscale 2018/19 et organisé une conférence téléphonique avec Leondardo Musso, son directeur général. L’objectif du chiffre d’affaires (170 à 180 M€ suite aux 172 M€) reflète la prudence du management en ce début de l’année. Celle-ci s’explique notamment par le manque de visibilité en ce qui concerne l’évolution de la relation avec Lidl, toujours le premier client du groupe.  L’objectif pour l’excédent brut d’exploitation, en revanche, qui prévoit une hausse d’entre 10 et 35%  montre que la société se voit en une bonne voie pour retrouver son niveau historique de profitabilité. Ce processus est soutenu par les efforts continus d’industrialisation mais aussi par les formules de rémunération variable, calibrées en ce sens. (Erasmus Small Cap Euro)

Isra Vision : Nous avons organisé une conférence téléphonique avec Enis Ersü, fondateur, PDG et actionnaire principal de la société allemande, spécialiste de la vision par ordinateur. La société est en train de surmonter les difficultés internes qui avaient freiné la croissance au dernier trimestre de l’exercice 2017/18. En ce qui concerne l’évolution du marché en 2019, la visibilité devrait s’améliorer significativement après le nouvel an chinois. Isra Vision, leader mondial de l’inspection automatisée des surfaces, notamment dans les industries automobile et solaire, compte se développer dans d’autres industries à travers des acquisitions ciblées. Sur le plan financier, Enis Ersü voit encore du potentiel d’amélioration de la marge brute et de la génération de cashflow via une optimisation du BFR. (Erasmus Small Cap Euro)

Wavestone : Le cabinet de conseil a publié le chiffre d’affaires du troisième trimestre de son exercice 2018/19. Avec une croissance organique de 4% (y compris un effet jours positif à hauteur de 1,5%), cette publication est restée en-dessous des attentes du management (et du marché) incitant la société a légèrement ajuster ses prévisions. Si la marge opérationnelle de l’année en cours est toujours attendue à un niveau supérieur à 13%, la société vise désormais une croissance organique du chiffre d’affaires supérieure à 7,5% (était « au moins 8% » avant). Pendant la conférence téléphonique, Pascal Imbert, président du directoire a expliqué que bien que les prises de commandes du troisième trimestre aient été en ligne avec les attentes, elles n’ont pas permis de compenser la faiblesse du trimestre précédent.  Il a également précisé que « l’environnement économique actuel est plus incertain et que les donneurs d’ordre donnent des signaux moins positifs ». (Erasmus Small Cap Euro)

Scor : Covea a annoncé renoncer à son projet d’acquérir Scor.  Tout intérêt spéculatif n’est pas écarté du titre Scor puisque son président Denis Kessler avait semble-t-il pour projet de rapprocher son groupe de son confrère Partner Re, contrôlé par la holding italienne Exor. Nous avions d’autres raisons d’investir dans Scor : sa gestion de qualité, ses gains de parts de marchés facilités par les améliorations de sa notation, un rendement élevé. Aussi en dépit de la déconvenue boursière consécutive à cette annonce nous conservons. (Erasmus Mid Cap Euro).

30/01/2019

Manitou : Aucun signe de ralentissement ! En effet, le leader de la manutention tout-terrain n’a pas seulement publié un chiffre d’affaires du quatrième trimestre en hausse de 22% en organique, mais aussi des prises de commandes à un niveau record. Avec un carnet de commandes qui dépasse pour la première fois le milliard, la société table sur une croissance organique de 10% en 2019, bien au-delà des attentes du marché. Lors de la conférence téléphonique, Michel Denis, directeur général a expliqué que la croissance est portée par toutes les régions et les secteurs, mais particulièrement par la construction, représentant désormais 62% du chiffre d’affaires. Par zone, l’Europe du Nord et l’Amérique du Nord se distinguent, où Manitou a pu entrer chez le plus grand loueur, United Rentals. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)

Mersen : L‘expert mondial des spécialités électriques et des matériaux avancés a publié sa croissance annuel du chiffre d’affaires 2018 : +8,6%. Avec +9,9% de croissance organique sur l’année, l’entreprise fait mieux que son objectif de +9%. Le dernier trimestre 2018 affiche une croissance organique de +7,4% malgré un effet de base défavorable. Lors de la conférence téléphonique, Luc Themelin, le directeur général  de Mersen, a confirmé l’objectif de marge opérationnelle courante de 10,4%. Il s’est montré rassurant sur les perspectives de 2019 et n’observe aucun ralentissement de la demande. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)

Chargeurs : La holding française a maintenu le cap lors du quatrième trimestre et les ventes ressortent à 130 millions d’euros, en croissance organique de 3% sur le trimestre. Si la division Protective Films a été chahutée (-3% en croissance organique) par un effet déstockage et un certain attentisme chez des clients probablement inquiets sur le cycle économique, cela a été largement compensé par le maintien d’un fort dynamisme sur la division Fashion Technologies (+10%) dont la taille se rapproche de celle de Protective Films suite à l’acquisition du sino américain PCC. Les deux plus petites divisions, Luxury Materials et Technical Substrates progressent en moyenne de 8%. L’atterrissage de la marge devrait être bon avec un résultat opérationnel attendu en croissance de 10% sur l’année. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro, Erasmus Micro Cap Euro)

31/01/2019

Ateme : Le marché de la compression vidéo reste particulièrement porteur avec de nouveaux récepteurs (adoption croissante à venir de la télévision 4K, premiers pas de la télévision 8k au Japon), de nouveaux clients (arrivée de nouvelles plateformes de télévision à la demande, comme Disney ou Salto) et de nouvelles technologies (Just-in-Time transcoding). Ateme continue de gagner des parts de marché dans cet environnement avec une croissance sur l’année de 18% et un quatrième trimestre en hausse de 8% en organique, malgré une base difficile (+50% au quatrième trimestre 2017). Cependant, le titre a été logiquement sanctionné, en raison d’un problème récurrent chez certaines micro-caps : une communication avec le marché qui manque de clarté. Le groupe a, en effet, déclaré que pour se structurer et améliorer la visibilité des résultats, certains contrats plus importants (10 millions d’euros et plus, quand le plus gros contrat de 2017 était de 3 millions d’euros) allaient dorénavant être reconnus sur plusieurs années.  Cependant, le management est dans l’incapacité, en l’état actuel des choses, de dire si ça aura un effet positif ou négatif sur la guidance du groupe et reste également très flou concernant les objectifs de marges pour le prochain exercice. Nous conservons cependant, les fondamentaux du groupe restant excellents et la valorisation attractive. (Erasmus Micro cap Euro)

LNA Santé : Nous avons visité avec Damien Billard (DAF) l’établissement de soins de suite et de réadaptation (SSR) de Romainville. Ouvert en 2008, celui-ci s’est enrichi d’une extension en janvier 2019 afin d’accueillir en son sein un hôpital de jour, permettant d’optimiser les rendements. L’établissement de Romainville est un exemple typique des réalisations de LNA Santé : Un vaste et moderne plateau technique permettant de recevoir jusqu’à 220 patients par jour et une spécialisation accrue (ici, la gériatrie et la neurologie). De nos discussions avec Damien Billard, nous retenons la reprise d’un établissement de la Croix Rouge à Nantes en janvier, 16ème opération du groupe avec le secteur public et associatif, et l’annonce de l’ouverture de quatre « projets majeurs » en 2019. (Erasmus Micro Cap Euro) 

Guillemot Corp: Le fabricant d’accessoires PC et consoles de jeux vidéo a publié un chiffre d’affaires annuel de 81.2m€, en croissance de 1%, inférieur au consensus. Après un excellent premier semestre et un bon troisième trimestre (+13% de croissance à 9 mois), soutenus par l’accélération du déploiement du groupe sur l’Asie, Guillemot a subi une forte décroissance sur son dernier trimestre, très fortement impacté par la baisse des ventes de volants. Il faut dire que l’effet de base était très fort sur ce quatrième trimestre, puisque les ventes de volants étaient très soutenues depuis octobre 2017, date de lancement du dernier opus du jeu Gran Turismo. Le groupe confirme tout de même une forte progression de sa rentabilité opérationnelle pour 2018. Guillemot attend une légère croissance de l’activité sur 2019. L’année en cours sera surtout l’occasion d’accélérer le développement des accessoires pour 2020, année attendue riche en terme de nouveaux jeux et de consoles de nouvelle génération. (Erasmus Micro Cap Euro)

01/02/2019

Detection Technology : Résultats en demi-teinte pour le spécialiste finlandais des solutions liées à l’imagerie par rayons X. Les ventes du trimestre ressortent à 26 millions d’euros, 7% sous les attentes, tandis que la marge recule à 19.1%, contre 20.9% attendu par le consensus. Les nuages sont venus une nouvelle fois de Chine pour la division Sécurité / Industrie, où les projets d’infrastructure ont été beaucoup moins nombreux. Les tensions entre les Etats-Unis et la Chine touchent particulièrement le groupe qui produit en Chine et vend en partie aux Etats-Unis. A tel point que le groupe envisage désormais de transférer une partie de sa production à destination des Etats-Unis vers des sites européens. Cependant, les perspectives pour 2019 sont relativement bonnes, notamment au premier semestre qui est attendu en croissance à deux chiffres, tiré notamment par une reprise du marché chinois. Nous conservons. (Erasmus Micro cap Euro)