Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

15 février 2019

Rubrique : Le point sur les valeurs

11/02/2019

Grenke : nous avons écouté Antje Leminski, présidente, et Sebastian Hirsch, membre du conseil de direction, présenter les résultats, puis eu un entretien privé avec la responsable des relations investisseurs Franzisca Randt. Grenke est un acteur important du leasing de petits équipements pour les PME, bien implanté en Allemagne, son pays d’origine, , en Italie et en France (Grenke finance d’ailleurs la photocopieuse d’Erasmus Gestion…).  L’intérêt de cette société vient de son esprit entrepreneurial et de son savoir-faire en matière de « scoring ». Elle continue ainsi de croitre de 10% l’an environ dans ces trois pays tout en se développant bien plus rapidement au Royaume Uni, en Espagne, Australie et une demi-douzaine d’autres pays. 2019 sera par ailleurs l’année d’un test décisif dans un Etat des Etats-Unis à l’issue duquel la décision de s’implanter dans ce pays stratégique sera prise ou pas. Nous conservons. (Erasmus Mid Cap Euro)

Carl Zeiss : la société allemande d’équipements médicaux publie un bon chiffre d’affaire pour le premier trimestriel de son nouvel exercice. Les ventes d’équipement et consommables ophtalmologiques (74% de l’activité totale) ont progressé de 10%, tirées par le lancement de la technologie Smile, alors que celles de la division neurochirurgie s’établissent en hausse de 6.7% malgré une base de comparaison élevée. Le taux de marge courante augmente de 13.5% à 15.1% et pour l’ensemble de ce nouvel exercice l’entreprise maintient son objectif dans la fourchette de 14% à 16%. (Erasmus Mid Cap Euro, Erasmus Small Cap Euro)

12/02/2019

Kering : François-Henri PINAULT, PDG, Jean-François RALLUS, directeur général, et Jean-Marc DUPLAIX, directeur financier, nous ont présenté les excellents chiffres 2018 de l’entreprise. L’excédent d’exploitation progresse de 47% sur des ventes en hausse de 26%. GUCCI, 61% des ventes du groupe, progresse de 38.9%, Yves Saint-Laurent, 12% des ventes du groupe, de 18.7%, par contre Bottega Veneta, 8% des ventes du groupe recul de 3.4%. Dans les autres maisons Balenciaga connaît une dynamique exceptionnelle et dépassera le milliard de CA en 2019, peut être supérieure à celui de Bottega Veneta. Le dividende proposé compte tenu de ces très bons résultats passe à 10.50€ par action vs 5.98€ en 2017, ce qui reflète l’optimisme de l’entreprise pour 2019 qui a bien commencé. Nous conservons. (FCP Mon PEA)

Barco : nous avons rencontré la directrice financière Ann Desender et le responsable des relations avec les investisseurs Carl Vanden Bussche. Barco est une entreprise belge dirigée par une nouvelle équipe depuis trois ans, et dont le rétablissement a été spectaculaire, la marge ayant progressé de 4% en deux ans en l’absence de croissance. Barco est le leader mondial des  projecteurs de cinéma et des écrans pour salles de contrôle et entreprises. Clickhsare, une invention qui permet de projeter sur écran des données provenant de sources multiples, s’avéré un grand succès. La société devrait renouer avec la croissance en 2019 (nouvelle génération d’écrans et de projecteurs) et poursuivre le redressement de ses marges. Nous conservons. (Erasmus Mid Cap Euro, Erasmus Small Cap Euro).

Elica : Le fabricant italien de hottes de cuisine a publié ses résultats annuels. Le chiffre d’affaires, à 472.4m€, est en légère décroissance de 1.4% (+2.2% de croissance organique). Cette performance, un peu plus faible qu’attendue, s’explique par le fort ralentissement de l’activité des OEM en fin d’année (-24% pour les OEM Européen au quatrième trimestre), activité comptant encore pour 50% du chiffre d’affaires d’Elica. Dans ce contexte plutôt morose, les ventes du groupe sur ses marques propres sont impressionnantes : +12% de croissance organique sur l’année. Cela contribue, pour le huitième trimestre consécutif, à l’extension de la marge d’EBE ajusté, qui prend 110 points de base pour atteindre 9% au quatrième trimestre, un record (+80bps et 8.5% de marge pour l’année). La poursuite de la belle performance des marques propres, tirée par l’arrivée de nouveaux produits, devrait continuer à nourrir l’extension des marges en 2019. Dans un contexte de ralentissement de marché, le management se laisse encore quelques semaines avant de donner des orientations pour l’année. (Erasmus Small Cap Euro, Erasmus Micro Cap Euro)

13/02/2019

Norma : Norma est un équipementier automobile allemand spécialiste des serre-joints, des produits techniques à forte marge et diversifié vers des systèmes d’étanchéité. Depuis son introduction en bourse la société n’avait jamais déçu sauf en 2018, moins en raison du ralentissement du marché automobile que du renchérissement de matières premières telles les alliages métalliques et certains plastiques et des surcoûts entrainés. Nous en avions profité pour initier une position. Aujourd’hui la société annonce des résultats 2018 conformes à sa précédente communication, ainsi qu’un plan d’optimisation industrielle bien accueilli. Nous conservons. (Erasmus Mid Cap Euro)

Bilendi : le fournisseur de panels annonce l’acquisition de Via!, acteur italien indépendant des panels en ligne doté de 60 000 membres actifs. Ceux-ci viendront donc s’ajouter aux 130 000 panélistes italiens de Bilendi. L’entreprise compte 5 salariés et a dégagé un chiffre d’affaires de 1m€ en 2018. Patrizia Elli, ex-DG de Research Now-SSI Italie rejoint le groupe en tant que directeur général de Via! Cette opération illustre parfaitement la stratégie de croissance du groupe visant à s’appuyer à la fois sur une forte croissance organique et des acquisitions ciblées afin de renforcer son offre. Nous rappelons que l’objectif de chiffre d’affaires de Bilendi à l’horizon 3-5ans est de 50m€ (contre 26m€ en 2017), dont 10 à 12m€ se fera par la poursuite de la croissance externe. Nous conservons. (Erasmus Micro Cap Euro)

14/02/2019

SBM Offshore : le président Bruno Chabas et les principaux dirigeants ont tenu la réunion téléphonique la plus confiante et la plus convaincante depuis des années. Le cycle de commande de FPSO (d’immenses plates formes d’extraction de pétrole et de gaz en mer profonde) se reprend d’un point bas et les investissements d’automatisation et de process entrepris ces dernières années vont payer. La société se montre très confiante quant à l’obtention de nouveaux contrats  et le prouve en augmentant de 50% le dividende et en lançant un plan de rachat de 7% de son capital. ( Erasmus Mid Cap Euro)

Airbus : Airbus a connu une belle année 2018, le CA progressant à 63.7M€, le résultat opérationnel doublant presque (5.8M€ vs 3.2) et le bénéfice par action passant de 2.67€ à 5.22 ce qui permet à l’entreprise de porter le dividende à 1.65€ par action vs 1.5€. Airbus a pour objectif 2019 des livraisons de 880 à 890 avions commerciaux et a décidé de stopper fabrication et livraison du A380 en 2021. Sur ces bases, Airbus pense arriver à une croissance du résultat d’exploitation de 15% en 2019. Cette année Tom ENDERS, directeur général, et Harald WILHEM, directeur financier, vont quitter l’entreprise, la succession, interne, est déjà parfaitement organisée. Guillaume FAURY, directeur commercial, va prendre la relève dans quelques semaines dans la continuité du succès de l’entreprise franco-allemande depuis des décennies. Nous conservons. (FCP Mon PEA)

Cap Gemini : Cap Gemini a publié des chiffres solides pour 2018 avec une croissance des revenus de 8.1%, la part du cloud et du digital comptent pour 45% de 13.2M€. La marge opérationnelle est en progression à 12.1%. Pour 2019, Paul HERMELIN, PDG, et Carole FERRAND, directrice financière, ont fixé comme objectifs une croissance du CA à devises constantes de +5.5% à +8%, une marge opérationnelle de 12.3% ) 12.6% et un cash-flow supérieur à 1.1M€. Nous conservons. (FCP Mon PEA)

EnergieKontor : Le spécialiste allemand du développement de parcs solaires et éoliens annonce la signature d’un accord d’achat d’énergie (PPA) avec EnBW en Allemagne. Ce contrat porte sur le développement et l’exploitation d’un parc solaire de 85 mégawatts à Marlow, en Poméranie-Occidentale. Dans le cadre de ce contrat, EnBW s’est engagé à acheter l’énergie produite à prix fixe durant 15 ans. La mise en service du parc est prévue à fin 2020. Il s’agit d’un projet d’envergure pour EnergieKontor, dont le développement dans le solaire est récent. Nous conservons. (Erasmus Micro Cap Euro)

Medios : Le groupe pharmaceutique allemand a publié de bons résultats annuels.Le chiffre d’affaires de Medios progresse de 29% pour atteindre 328m€, au-dessus de l’objectif initial du management de 320m€. Le bénéfice avant impôts atteint 11m€, en ligne avec les objectifs du groupe. Pour 2019, Medios guide sur 400-410m€ de chiffre d’affaires (CA), 16-17m€ d’excédent brut d’exploitation (EBE) et 14-15m€ de bénéfice avant impôts (BAI). Si le CA et l’EBE sont en ligne avec les attentes du consensus (401m€ et 17m€ respectivement), l’objectif du management sur le BAI est légèrement en deçà du consensus (16m€). Cela s’expliquerait par 1) des investissements accrus sur la commercialisation du spectromètre NIR,  2) des efforts fournis autour du renforcement de l’image de marque du groupe (rebranding de pharmacies partenaires en Medios Apotheke) et 3) l’augmentation des dépréciations et amortissements. Nous conservons. (Erasmus Micro Cap Euro)

Guerbet : la société d’imagerie médicale française a publié son chiffre d’affaires annuel. Subissant un fort effet de change défavorable, l’entreprise affiche un chiffre d’affaires en baisse de -2,2%.  La croissance organique est positive à +2,3%, en ligne avec les objectifs du management. Elle témoigne de la résilience du Dotarem, produit phare de Guerbet, qui subit depuis le début d’année la concurrence de son générique en Europe. L’entreprise publiera ses résultats annuels le 26 mars et devrait présenter ses perspectives pour l’année 2019. Nous serons vigilants à l’arrivée du concurrent de Dotarem aux Etats-Unis en 2019 et suivront avec attention les premières ventes des microcathéters sur ce même continent. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro

15/02/2019

Umicore : nous avons rencontré Marcc Grymberg, président de cette société belge devenue un acteur essentiel dans la transition énergétique. Umicore est entre autres  l’un des grands producteurs mondiaux de catalyse pour le secteur automobile et l’un des experts du recyclage  de métaux rares et métaux précieux, et du recyclage de batteries. Par de là un possible  ralentissement en 2019 de certains de ses marchés (automobile et semi-conducteurs) et la poursuite d’importants investissements de capacité, les perspectives à long terme du groupe sont extrêmement attrayantes. (Erasmus Mid Cap Euro)

Pharmagest: le spécialiste des solutions informatiques pour les officines publie un chiffre d’affaires du quatrième trimestre très légèrement en dessous des attentes du consensus (40.9m€ vs 41.3m€ attendu). Cette performance de +11.5% (+7.2% en organique) reste solide vis-à-vis du fort effet de base sur le trimestre (T4 2017 +21.2%). Sur l’année, la division Pharmacie Europe (77% des ventes) progresse de 12.7% (+7.5% en organique), tiré par l’intégration de Macrosoft, et les déploiements réussis de la nouvelle force CRED et des solutions auprès des groupements belges. La division Solutions pour établissements sanitaires et médico-sociaux (13% des ventes) ressort en hausse de 29.7%, malgré aXigate, dont la montée en puissance se fait moins rapide que prévu. La petite division Fintech, affiche quant à elle une petite contre-performance (+9.1% seulement), expliquée par la baisse d’activité d’un réseau partenaire. Nous conservons (Erasmus Small Cap Euro)

Bastide: le spécialiste du maintien à domicile a publié un chiffre d’affaires (CA) du second trimestre légèrement supérieur aux attentes du consensus. Celui-ci progresse de 20.1% et atteint 86.4m€ (+7.3% de croissance organique). Le segment du Maintien à Domicile (MAD) est en légère décroissance (-1%), pénalisé par les collectivités, alors que les ventes des magasins se maintiennent, malgré un impact «  gilets jaunes » évalué à 1m€, selon le management. L’activité Respiratoire bondit de 107%, tirée par les acquisitions (Baywater et Intus) et une croissance organique qui s’accélère (+23.3%). L’activité Nutrition-Perfusion-Stomathérapie voit progresser son nombre de clients suivis. Là aussi la croissance organique s’accélère séquentiellement (+13.9%). Bastide annonce également l’acquisition de deux sociétés : la suisse Promefa et la française Entedom. Ces sociétés réalisant un CA accumulé de 5m€ environ, Bastide en profite pour relever son objectif de CA annuel, qui se situe désormais entre 335 et 340m€ (contre environ 335m€ précédemment). Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)

KPS : la société de conseil allemande a publié ses résultats du premier trimestre (année en décalée : 2018/19). KPS délivre une performance meilleure qu’attendue : le chiffre d’affaires progresse de +16,5% tandis que la marge d’ebitda se situe à 14,9%. Cette bonne publication est appréciée par le marché et prouve la capacité de KPS à capter des nouveaux contrats. Le management réitère cependant ses objectifs prudents  pour cette année. En effet, la visibilité sur l’évolution de la relation avec Lidl reste floue. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro

UBISOFT : L’entreprise, à l’exercice décalé avec clôture au 31 mars, a publié ses chiffres pour les 9 premiers mois de son exercice : net bookings de 1 351.9M€ en hausse de 13.5% en ligne avec les attentes, avec une solide performance d’Assassin’s Creed Odyssey avec une progression importante de l’engagement des joueurs et de la performance digitale. Ubisoft classe 2 titres parmi les 10 premiers les 10 premiers succès de 2018 : Far Cry 5 est 4ème et Assassin’s Creed Odyssey 10ème. Sur 9 mois, les net bookings PC et mobile progressent de 58.19% et 77.6%. L’audience e-sports de Rainbow Six Siège est en hausse de 205% et les communautés Tom Clancy réunissent 70 millions de joueurs uniques. Yves Guillemot, PDG a indiqué que « forts de cette solide dynamique et des lancements à venir de The Division 2 et de Far Cry New Dawn, nous prévoyons de réaliser un T4 et une année records » Nous conservons. (FCP Mon PEA)