Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

08 mars 2019

Rubrique : Le point sur les valeurs

05/03/2019

Eiffage : nous avons participé à un déjeuner restreint avec le président Benoit de Ruffrayet le directeur financier Christian Cassayre. En dépit de l’impact du mouvement des gilets jaunes sur la fréquentation et les encaissements des concessions autoroutières, l’année s’est bien terminée, avec une progression des ventes de 10%, une amélioration des taux de marge et un dividende accru de 20%. Parmi les fait les plus marquants l’avancée sans heurts majeurs des chantiers du Grand Paris, plusieurs acquisitions en travaux (Suisse et pays Bas) et l’achat opportuniste de 5% du capital de Getlinken fin d’année dernière. La stratégie de développement basée sur un équilibre travaux/concessions dans un nombre limité de pays européens continue de nous séduire. (Erasmus Mid Cap Euro)

06/03/2019

Manitou : le leader de la manutention tout-terrain a publié ses résultats annuels de 2018. Aucune surprise sur le chiffre d’affaires qui avait déjà été publié en janvier (+18%) et sur la guidance de 2019 (+10%). En revanche, l’entreprise publie une marge opérationnelle courante en progression de +90 points de base : Manitoufait légèrement mieux que le consensus. Surtout, elle anticipe une nouvelle progression de sa marge de +40 points de base pour 2019. Lors de la présentation des résultats, MichelDenis– le directeur général – a justifié sa confiance pour 2019 par le carnet de commande qui atteint un niveau historique. Il a aussi rappelé que le profil de l’entreprise avait beaucoup changé depuis 2008 : le nombre de marché adressé par la société a augmenté. L’entreprise est donc plus résiliente et a augmenté son potentiel de croissance. Enfin, il a mis en avant la capacité d’innovation du groupe, qualité clef pour gagner des parts de marché. (Erasmus Small Cap Euro

07/03/2019

Total Produce : le leader européen de la distribution de fruits et légumes a publié ses résultats annuels de 2018. Hors effets de l’acquisition de Dole, les résultats sont stables et résilients au vu de l’année difficile pour le secteur des fruits et légumes (impact négatif des conditions climatiques extrêmes de cet été). Comme attendu, la contribution de Dole – consolidé depuis août 2018 – est négative car son activité est très saisonnière. Le management confirme sa guidance de progression des bénéfices ajustés par action pour 2019 (+5% à +10%) grâce à Dole dont la contribution sera positive sur une année pleine. (Erasmus Small Cap Euro)

Resilux : Le fabricant belge de préformes et bouteilles en plastique a publié de bons résultats annuels, avec des dynamiques très similaires à celles du premier semestre. Le chiffre d’affaires progresse de 21% pour atteindre 416m€, tiré à la fois par une croissance des volumes (+6%), des prix (lié à l’augmentation du coût du PET), et à l’intégration des sociétés acquises en 2017, Borveket Poly Recycling. L’EBITDA ajusté, en croissance de 16%, atteint 42m€. La marge résiste bien à 11% des ventes, ne perdant que 40 points de base, dans un contexte difficile. Le dividend brut augmente de 2€ à 3€. Les perspectives pour 2019 sont positives, puisque Resilux attend une croissance des volumes qui, couplé à l’optimisation des outils de production, conduira à une augmentation du résultat opérationnel. (Erasmus Micro Cap Euro) 

08/03/2019

Albioma : Le producteur d’énergie en Outre-Mer annonce de bons résultats annuels et des perspectives 2020 ambitieuses. Si le chiffre d’affaires ne progresse que de 6% pour atteindre 428m€, l’EBITDA bondit de 18% à 163m€, plus haut qu’anticipé par le consensus qui visait la fourchette basse de l’objectif donné par le management. Celui-ci est impacté favorablement par la contribution des avenants « IED » signés avec EDF, visant à réduire les rejets de gaz polluants des centrales, et le démarrage en toute fin d’année de la nouvelle unité 100% renouvelable en Martinique, Gallion 2. Le groupe dévoile pour la première fois le montant des investissements attendus post 2020, pour la dernière partie de son plan décennal (2013-2023) et confirme l’objectif d’un minimum de 80% de renouvelable à horizon 2023, contre 62% à fin 2018. Surtout, la prévision d’EBITDA pour 2020 (>200m€) est supérieure aux attentes du consensus, ce qui pousse les analystes à réviser à la hausse leurs estimations. Nous nous renforçons. (Erasmus Small Cap Euro)