Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

15 mars 2019

Rubrique : Le point sur les valeurs

12/03/2019 

CIR : la holding italienne cotée de la famille de Benedetti fait l’objet d’une OPA de la part de sa holding de tête nommée Cofide. Si cela permettra d’améliorer la liquidité du titre, nous n’apprécions pas l’absence de prime, les parités faisant même apparaitre une  décote de 4% en notre défaveur. Rappelons que l’intérêt  du titre CIR vient de  son investissement dans KOS, la principale chaine de maisons de retraite en Italie. (Erasmus Mid Cap Euro) 

Rubis : les dirigeants de la société nous ont présenté des résultats globalement conformes aux attentes. L’année 2018 s’est avérée anormalement compliquée pour Rubis ; impact des sanctions américaines en Iran qui ont conduit à devoir céder une acquisition récente, effondrement de l’activité du terminal turc (fermeture de la frontière avec l’Irak entre autres facteurs), blocage des prix imposé par les gouvernements dans plusieurs pays. Néanmoins le chiffre d’affaires a progressé de 21% et le résultat opérationnel de 6%, aidés par de petites acquisitions. Le groupe finalise ce mois-ci l’acquisition stratégique de Kenolkobil au Kenya qui lui donne accès à plusieurs marchés très attrayants (Ethiopie) d’Afrique orientale. Nous conservons. (Erasmus Mid Cap Euro) 

TFF : Le spécialiste de l’élevage des vins et spiritueux a publié son chiffre d’affaires du troisième trimestre : +22,7%  (+20,3% en organique). Cette très bonne performance s’explique par les abondantes  récoltes viticoles et par le retour de la croissance pour le Whisky. L’entreprise confirme ainsi ses très bonnes perspectives de moyen et long terme. (Erasmus Small Cap Euro) 

13/03/2019 

Bastide : nous avons assisté à la présentation des résultats semestriels la société, mené par Vincent Bastide, CEO, et Olivier Jourdanney, CFO. Le chiffre d’affaires progresse de 24%, dont 7% en organique, mais surtout, la marge opérationnelle affiche une forte amélioration  à 8.6%, contre 7.7% un an auparavant. Le groupe démontre également sa capacité à générer un flux de trésorerie suffisant pour financer sa croissance externe. Par ailleurs, les perspectives sur le second semestre s’annonce dans la continuité du début d’année, avec un redressement à attendre de de la division Maintien à Domicile pour les collectivités, potentiellement compensé par des baisses de tarif de remboursements attendus notamment sur la perfusion/nutrition. Enfin, Bastide se montre confiant dans sa capacité à renouveler ses concessions au Royaume-Uni, dans l’activité d’oxygénothérapie. (Erasmus Small Cap Euro)

ForFarmers : le groupe a publié ses résultats annuels de 2018. Ils sont en ligne avec les attentes : un ebitda 2018 légèrement inférieur à celui de 2017. Cependant, le management déçoit sur ses perspectives en anticipant une forte baisse de l’ebitda au premier semestre 2019 (non quantifiée) et ne communique pas sur ses perspectives pour l’année entière. L’entreprise souffrirait de conditions d’achats défavorables dans un environnement concurrentiel toujours compliqué. Face à cette communication décevante et peu détaillée, nous liquidons la ligne que nous avions déjà fortement allégée. (Erasmus Small Cap Euro) 

Mersen : l’expert mondial des spécialités électriques et des matériaux en graphites a publié ses résultats annuels 2018. La société avait déjà relevé et confirmé son objectif de marge opérationnelle, sans surprise, cette dernière atteint donc 10,4%. Le résultat net lui s’élève à 59m€, supérieur aux attentes, sous l’effet d’un taux impôt plus favorable. Lors de la présentation des résultats annuels, Luc Themelin – le directeur général – a rappelé le positionnement pertinent de Mersen sur des marchés porteurs comme la voiture électrique, le solaire et le stockage d’énergie. Au total ce sont près de 40% du chiffre d’affaires qui sont positionnés sur des marchés attendus en hausse de 10% de à moyen terme. Ainsi pour 2019, Mersen vise une croissance organique de +2% à +5% et une marge opérationnelle comprise entre 10,5% et 10,7%. (Erasmus Small Cap Euro) 

15/03/2019 

Korian : la présidente Sophie Boissard a fait une présentation très convaincante des résultats 2018 et surtout du repositionnement de la société de maisons de soins et de retraite. Formation du personnel, digitalisation, acquisitions bien maitrisées, renforcement de la détention immobilière… Le perspectives à moyen terme de croissance (8% l’an) et de marges ont été relevées. Nous conservons. (FCP Mon PEA, Erasmus Mid Cap Euro)