Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

31 janvier 2020

Rubrique : Le point sur les valeurs

28/01/2020

Lumibird : Le leader européen du laser a publié un chiffre d’affaires annuel de 110.1M€ (+9.3%) en ligne avec le consensus (110.5M€). La division Médical affiche la plus forte croissance (+16.9%), bénéficiant d’une croissance principalement organique. Ces chiffres permettent de confirmer la stratégie d’innovation du groupe, axée sur le développement de nouveaux produits et une expansion internationale en propre, comme l’illustre l’ouverture d’une filiale en Pologne. La division Laser, quant à elle, progresse plus modestement (+5.5%) avec des évolutions contrastées de ses sous-segments. La branche Défense/Spatial a enregistré un léger repli (-5.4%), pénalisée par un effet de base important en fin d’année lié au grand contrat Mégajoule.  L’activité Industriel et Scientifique, comme attendu, reste stable. Enfin, si l’activité Lidar continue son envolée (+33.5%) en 2019, portée par l’extension de ses capacités, la transition vers la consommation massive de Lidar ne va pas être aussi rapide que prévue : le Groupe décale ainsi d’un an son objectif de CA organique (150M€), originellement prévue pour 2021 mais confirme son objectif de 20% de marge d’EBITDA. De son côté, le consensus avait déjà intégré ce retard, et tablait déjà sur un CA hors acquisition de 130M€ pour 2021, selon nos estimations. (Erasmus Small Cap Euro) 

29/01/2020

Newlat Food : Le leader italien de l’agroalimentaire dont l’introduction en bourse à laquelle nous avons participé s’est déroulée il y a quelques mois, confirme et précise ses projets de développement par croissance externe. Dans un communiqué, la société a indiqué être en phase de négociation avec deux cibles pour une possible acquisition dans les mois à venir. La première, allemande, opère dans le secteur de la santé et du bien-être et réalise un chiffre d’affaires d’environ 200M€. La seconde, italienne, intervient sur les marchés des produits laitiers et de la santé, et affiche un chiffre d’affaires aux alentours de 180M€. Autre avancée notable, la société renforce son management par l’embauche de deux collaborateurs, dont les principaux objectifs seront de superviser les activités d’acquisitions d’entreprises et d’assurer les synergies des différentes entités du groupe. La recherche de partenariats pour la commercialisation de poudre de lait de riz pour nourrissons progresse elle aussi. Newlat Food a en effet indiqué le succès des audits effectués avec trois partenaires potentiels. La société entend signer des partenariats d’ici deux mois. (Erasmus Small Cap Euro) 

29/01/2020

Voyageurs du Monde : Tandis que le bilan de l’épidémie de coronavirus s’alourdit en Chine, le SETO (syndicat des tour-opérateurs français) a décidé de suspendre les départs en Chine jusqu’au 21 février. Dans un communiqué, l’organisation explique que « la fermeture de la plupart des sites touristiques empêche la bonne exécution des programmes ». Les autorités du pays ont en effet fermé les principaux sites touristiques, tels que la Cité interdite, l’armée de terre cuite ou le Jardin YuVoyageurs du Monde, membre de l’association, n’est que très marginalement impacté par la mesure. En effet, si le directeur général du groupe, Jean-François Rial, indique « quelques reports » de voyages ainsi qu’un « coup de frein aux inscriptions sur les réservations en Chine », il ne faut pas oublier que nous sommes en période de basse saison pour les voyages touristiques en Chine, et que la destination représente moins d’un pourcent du chiffre d’affaires du groupe. (Erasmus Small Cap Euro)

29/01/2020

Corbion: Le géant belge des ingrédients a publié ses résultats annuels, en ligne avec le consensus. Le groupe affiche un chiffre d’affaires de 976,4M€ (+2,5% de croissance organique) et un EBITDA ajusté de 145,9M€ (+7,8% de croissance organique).  L’activité Ingredient Solutions progresse légèrement (+1,4% de croissance organique), portée par le secteur de l’alimentation qui compense la baisse des ventes des produits biochimiques. En effet, le segment de la viande s’est particulièrement bien comporté, contrairement à celui de l’électronique, impacté par le ralentissement des marchés des semi-conducteurs. La branche Innovation Platforms, pour sa part,  affiche une très belle évolution (+22.4% de croissance organique), portée par le succès du PLA, un plastique biodégradable fabriqué à partir d’acide lactique. Cette innovation, issue de la joint-venture Total Corbion, continue son développement. A cet égard, le nouveau directeur général du groupe, Olivier Rigaud, a déclaré la construction d’un nouveau site de production d’acide lactique en Thaïlande pour un montant de 190M$. Le PDG a également annoncé un recentrage et des réductions de coûts concernant la ligne de produits des micros algues. Le plan se développant moins vite que prévu, une dépréciation d’actifs impactera négativement le résultat 2019 de la société à hauteur de 25 millions d’euros. Olivier Rigaud prévoit d’exposer plus profondément sa vision ainsi que son nouveau plan à moyen terme durant le Capital Market Day le 9 Mars prochain, jour de la publication du rapport annuel. (Erasmus Small Cap Euro)

Iren : Un petit pas de plus vers l’économie circulaire pour le fournisseur d’énergie italien, qui annonce l’acquisition de 80% de I.Blu, acteur italien spécialiste du tri, traitement et recyclage de plastiques. Payé 16m€ pour une valeur d’entreprise de 47m€, les multiples d’acquisition s’élèvent à 1.3x les ventes et 7.8x l’EBE. (Erasmus Mid Cap Euro)

30/01/2020

UPM : Le spécialiste finlandais de la pâte à papier a publié ses résultats annuels 2019 et affiche un chiffre d’affaires en léger repli de 2% à 10,2Mds€ ainsi qu’un résultat opérationnel ajusté en baisse de 7% à 1,4Mds€. L’entreprise est pénalisée par la baisse du prix de la pâte à papier qui affecte significativement sa rentabilité. L’entreprise continue d’investir dans ses relais de croissance et annonce investir 550m€ dans la construction d’une usine de bio-raffinerie en Allemagne. Avec ce projet et celui en Uruguay, UPM continue de pérenniser sa croissance future. (Erasmus Mid Cap Euro)