Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

31 juillet 2020

Rubrique : Le point sur les valeurs

27/07/2020

Edenred : Le leader mondial des solutions de paiements dans le monde du travail a publié des résultats semestriels en ligne avec les attentes. Les revenues sont en baisse de 10.4%, dont 4.8% en organique, pénalisés d’une part par le covid-19 et d’autre part par des effets de changes négatifs (peso mexicain et réal brésilien). Le segment des avantages aux salariés a été le plus durement touché (-12.6%), suivis par les solutions de mobilités (-10.1%), tandis que les solutions complémentaires se sont très bien comportées (+6.1%). La tendance est très rassurante, avec une normalisation du chiffre d’affaires progressive sur juin. Le groupe entrevoit un retour à la croissance courant second semestre. L’EBE atterrit à 255m€, en décroissance de 17.8%. L’objectif de coupe budgétaire de 100m€ pour 2020 est en bonne voie selon le management et au second semestre le levier opérationnel devrait être positif. Le flux de trésorerie libre a été exceptionnellement élevé au premier semestre du fait de l’augmentation des fonds réservés (avantages aux salariés non utilisés). Ceci devrait se normaliser en seconde partie d’année mais une bonne gestion des investissements permettra au groupe de maintenir un niveau d’endettement correct, inférieur à 2.8x l’EBE. Le groupe a dévoilé sa nouvelle guidance annuelle d’EBE, entre 540m€ et 610m€ (consensus à 578m€). Même si à court terme une crise économique pourrait impacter négativement la valeur, nous pensons que Edenred, de par sa position de leader avec la digitalisation comme fer de lance sera l’un des gagnants de la crise sanitaire. Lors de la conférence téléphonique, le management a expliqué que la rotation vers les solutions digitales sur le segment des avantages aux employés (ie le passage des tickets restaurant à la carte) s’était accélérée très significativement en Europe durant le confinement. (FCP mon PEA, Erasmus Mid Cap Euro)

Albioma : Le producteur d’énergie en Outre-mer a publié des résultats semestriels en ligne avec les attentes. L’EBE atteint 100,4m€. Le management a pu réitérer son objectif d’EBE de 200 à 210m€ pour 2020, grâce à une meilleure visibilité sur la situation de la centrale du Moule 3. La remise en service de la centrale est maintenant attendue pour le quatrième trimestre et le management est très optimiste sur le fait de recevoir des compensations par l’activation de la clause de force majeure, le confinement lié à la crise sanitaire ayant retardé les travaux de conversion de la centrale de plusieurs mois. Si le management n’a pas annoncé de nouveaux projets au Brésil, il semblerait que plusieurs dossiers soient sur la table. Les récents succès en solaire, les projets de CSR et le projet de conversion de la centrale de Bois Rouge sont autant d’éléments positifs pour l’avenir d’Albioma, valeur dans laquelle nous gardons toute confiance. (FCP Mon PEA, Erasmus Mid Cap Euro, Erasmus Small Cap Euro)

Moncler : la marque de luxe italienne publie des résultats en ligne avec les attentes. Le chiffre d’affaires est en baisse de 29%, très impacté par les effets de la crise sanitaire. Des chiffres encourageants de rattrapage et de report de ventes sur les nouveaux canaux et sont cependant visibles : Au second semestre, la Chine continentale ainsi que les ventes en ligne ont publié des croissances à deux chiffres. La situation en Amérique, région où les ventes ont été le plus impactées, reste cependant préoccupante. Le résultat opérationnel finit dans le rouge (-35,5m€) affecté négativement par 30m€ de dépréciations de stock. Le groupe ayant été prudent sur les nouvelles collections, cela ne devrait pas se réitérer au second semestre. Une donation de 10m€ à la ville de Milan et des dépenses marketing accrues pour le lancement de la collection Genius ont également pénalisé le résultat opérationnel. Les autres postes de coûts ont cependant fait l’objet d’une gestion remarquable et le contrôle des dépenses devrait se maintenir au second semestre. Le troisième trimestre devrait rester compliqué avec des rues parisiennes et milanaises désertées par les touristes. En revanche le dernier trimestre, le plus important du groupe, devrait reprendre des couleurs puisque celui-ci est moins dépendant des flux touristiques. Nous conservons. (Erasmus Mid Cap Euro)

29/07/2020 

Tokmanni : le discounter finlandais a publié d’excellents résultats trimestriels. La croissance du chiffre d’affaires a été excellente (+19%), tirée par la plupart des catégories mise à part l’habillement. Si le management s’attend à ce que la situation se normalise durant l’été, nous pensons cependant que la demande va rester soutenue étant donné que la majorité des finlandais passeront les vacances d’été chez eux et en profiteront pour embellir leurs jardins et maisons. C’est d’ailleurs ce qui a été observé en Juin, mois lors duquel la croissance a été exceptionnelle. Cette performance sur le chiffre d’affaires s’est accompagnée d’une bonne amélioration des marges et ce malgré les efforts promotionnels et marketing consentis par le groupe sur le trimestre. La marge opérationnelle bondit de 290 points de base. Le management a publié des objectifs annuels et s’attend à une forte croissance organique des ventes et à une expansion de la marge opérationnelle. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)

Fnac Darty a publié de bons résultats semestriels en ligne avec les attentes. Le chiffre d’affaires du second trimestre a connu un excellent rattrapage en mai et juin et finit en déclin de 7,9%. La performance de juin est particulièrement remarquable (+21,4% de croissance à périmètre constant), avec une croissance des ventes en ligne restée soutenue malgré un retour très solide des ventes en magasins. Le résultat opérationnel courant semestriel arrive en haut de la fourchette estimée par le management à -57,6m€. Celui-ci a été affecté d’une part, par un effet mix négatif, les services, mieux margés, se vendant moins bien en ligne qu’en magasins, et d’autre part par l’arrivée dans le périmètre de Nature & Découverte, dont la saisonnalité est défavorable en première partie d’année. La situation devrait se normaliser aussi bien en termes de croissance de revenu qu’en termes de marges. Nous conservons. (Erasmus Mid Cap Euro)

30/07/2020 

Reno de Medici : le fabricant italien de carton à papiers recyclés a publié ses résultats du premier semestre. Le chiffre d’affaires est en retrait de -2,7% en premier semestre impacté par un environnement prix négatif. Cette bonne performance s’accompagne d’une excellente croissance du résultat opérationnel de +35% grâce à l’évolution positive des prix des matières premières et de l’énergie accompagnée d’une amélioration continue de l’efficacité industrielle. Lors de la conférence téléphonique, le PDG, Michele Bianchi a donné des perspectives encourageantes pour le deuxième semestre : si l’évolution des volumes vendus devrait rester sous pression l’entreprise bénéficiera d’une hausse de ses prix de vente. De plus, l’excellente performance des marges est soutenable. Dans un environnement difficile, Reno de Medici brille par sa résilience. (Erasmus Small Cap Euro)

Manitou : le leader de la manutention tout terrain a publié ses résultats du premier semestre. Le chiffre d’affaires est en baisse de -35% et le résultat opérationnel courant est en retrait de -67%. L’entreprise a été durement impactée par les mesures de confinement mises en place dans les différents pays où elle opère. Si ces résultats sont impressionnants, ils étaient prévus et sont même moins pires qu’attendus. En revanche, Manitou a publié des prévisions pour l’année en cours : un chiffre d’affaires en baisse de -30% et une marge opérationnelle courante comprise entre 2,7% et 3,2%. Ces prévisions sont nettement inférieures aux attentes et entrainent une révision à la baisse du consensus pour cette année. Si le contexte est difficile pour Manitou, l’entreprise bénéficie toujours d’un bilan solide lui permettant d’affronter cette crise systémique. (Erasmus Small Cap Euro)

31/07/2020

Nemetscheck : le producteur de logiciel pour l’architecture, l’ingénierie et l’industrie du bâtiment a enregistré un très bon premier semestre 2020. Le chiffre d’affaires est en croissance de +7,6% et affiche une marge d’EBE de 28,7%. Ces résultats sont en ligne avec les attentes. Le chiffre d’affaires est tiré par la croissance des revenus récurrents (+24%) comprenant les revenues SaaS et les souscriptions. Cette performance s’explique par un très bon premier trimestre (+8,5% en organique) mais un retrait organique au second trimestre (-1%). Lors de la conférence téléphonique, le management a indiqué que le ralentissement devrait durer jusqu’au troisième trimestre. Cependant, ils ont indiqué attendre un chiffre d’affaires stable ou en légère croissance sur l’année et une marge d’EBE supérieure à 26%. Pour continuer de capter la forte croissance de son marché, Nemetscheck a présenté deux innovations : Integrated Design et Federated Design, deux logiciels conçus pour les architectes et les ingénieurs. (Erasmus Mid Cap Euro)