Les nouvelles des portefeuilles

  -  Les commentaires de nos équipes

11 septembre 2020

Rubrique : Le point sur les valeurs

02/09/2020 

Biomérieux: Le spécialiste français du diagnostic in vitro a publié ses résultats semestriels hier. On peut souligner une forte croissance organique du chiffre d’affaires sur la période (+15.7%) tiré majoritairement par la biologie moléculaire (+69%) et plus particulièrement BioFire (estimé à c. 90%). Ces résultats s’expliquent en partie par la conjoncture actuelle et une demande plus forte pour des tests, notamment liés au Covid-19. En revanche les secteurs de la microbiologie et des imunoessais ont été frappés par le confinement et sont donc en recul, respectivement -4.0% et -14.0%. En plus de sa croissance, Biomérieux a réussi à améliorer ses marges de REX (+160bps à 17.1%) et de résultat net (+70bps à 11.7%). Bien que l’entreprise n’ait pas annoncée d’objectifs financiers pour l’année en cours, la tendance observée au cours du premier semestre devrait se poursuivre. Nous conservons. (Erasmus Mid Cap Euro).

07/09/2020 

Newlat: l’entreprise agroalimentaire italienne a publié des résultats semestriels satisfaisants. La société délivre une croissance de 5.5% principalement tirée par les segments des pâtes et de la boulangerie, respectivement +13.0% et +12.5%. Cette croissance est expliquée dans les deux cas par un effet de volume lié à l’augmentation de la consommation lors du confinement. Si le second trimestre décélère séquentiellement, dû à un déstockage des clients post-confinement, le management a d’ores et déjà annoncé un excellent été avec des mois d’Août et Juillet en croissance de 6%. L’entreprise a délivré une très bonne performance avec une marge opérationnelle courante en net progression à 4.4% (+370 pb) et une marge nette positive à 2.7% (+310 pb). Les comparaisons sont faites pro-forma, incluant Centrale del Latte d’Italia sur l’intégralité de la période analysée pour 2019 et 2020. Nous conservons. (Erasmus Small Cap) 

10/09/2020

Esker : le spécialiste français de la digitalisation des processus d’achat et de vente a publié ses résultats semestriels. L’entreprise délivre une croissance de +8%, dont +7% en organique, elle voit sa marge opérationnelle reculer à 11.4% (-300bps) lié à une augmentation des coûts supérieure (+18% R&D, +10% en commerciaux) à celle des ventes. On peut souligner la bonne performance du segment consulting (+15.0%) qui devrait néanmoins souffrir au S2 lié à la faiblesse des signatures au T2. La performance de son core business, le SaaS reste positif (+9.0%) avec cependant la part des revenus variables en baisse. Si la tendance s’améliore, les revenus variables sont encore en baisse de -5% à -10% cet été. Esker a profité de cette publication pour mettre à jour ses objectifs annuels, +9.0% de croissance organique hors effets de change et une rentabilité stable par rapport à l’année passée. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro) 

Cembre : le leader Italien de la conception, fabrication et distribution de connecteurs électriques a publié des résultats semestriels en recul. La croissance s’inscrit à -15.9% avec des marges en fort recul, la marge opérationnelle s’établit à 15.8% (-520pb) et la marge de résultat net à 11.8%

(-430pb). Lors de son communiqué, le management de l’entreprise a mis en avant l’amélioration observée en Juillet ainsi qu’en Août, ces deux mois pris en compte portent la croissance annuelle à -12.3% (+360pb en deux mois). Cembre entend profiter de son statut de leader sur un marché de niche pour renouer avec la croissance. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro) 

Saes getters : le groupe industriel Italien a publié ses résultats semestriels. L’impact de la crise sanitaire s’est particulièrement fait ressentir au deuxième trimestre où la croissance est à -12.3%, au niveau du semestre elle s’inscrit à -0.8%. Le segment du packaging avancé est le plus performant du groupe avec une croissance semestrielle de +0.5% qui n’a pas suffi à compenser les mauvaises performances de la santé (-2.7%) frappée principalement au T2 pour cause de report des opérations chirurgicales non vitales. Saes Getters voit donc sa marge opérationnelle reculer à 12.5% (-270pb) et sa marge de résultat net s’approcher de 0.0% (0.5%, -980pb). Le management de l’entreprise s’attend à une reprise graduelle du secteur médical et industriel. Les attentes pour le second semestre de l’année sont cependant en lignes avec les résultats du T2, en recul. Nous conservons. (Erasmus Small Cap Euro)