Le point sur les valeurs

  -  Les commentaires de nos équipes

Les nouvelles des portefeuilles

17 avril 2020

Biomérieux : Le spécialiste français du diagnostique in vitro a publié un chiffre d’affaires trimestriel en très forte croissance (+21,5%). Celui-ci atteint 769m€, bien supérieur au consensus (666m€), tiré par une demande exceptionnelle en microbiologie, biologie moléculaire et notamment en respiratoire. Cette demande accrue est évidemment liée à la crise sanitaire en cours, alors même que Biomérieux ne commercialisait pas encore de tests de diagnostique spécifique covid-19 sur le premier trimestre. Deux tests virologiques sont aujourd’hui disponibles : un premier test, de la gamme Biofire, a été validé par la FDA fin Mars, un second, de la gamme Argene, a reçu le marquage CE le 10 avril et devrait être soumis rapidement à la FDA. Un test sérologique est aujourd’hui en cours de développement, Biomérieux espère pouvoir le commercialiser pour l’été. Si la crise sanitaire tire certains segments, elle en pénalise d’autres : le segment immunoessais ayant été impacté très négativement depuis mi-Mars, le management a décidé de suspendre les objectifs annuels du groupe. (Erasmus Mid Cap Euro)

Les nouvelles des portefeuilles

03 avril 2020

Hellofresh: Le fournisseur allemand de kits de repas a communiqué ses prévisions du premier trimestre 2020 et prévoit des résultats supérieurs aux attentes du consensus. La société attend un chiffre d’affaires entre 685M€ et 710M€ ainsi qu’un EBE ajusté entre 55M€ et 75M€. Les mesures de confinement prises par les gouvernements afin de contrer l’épidémie de Covid-19 ont poussé les habitants à cuisiner chez eux, contribuant à la hausse de la demande. Par manque de visibilité, HelloFresh n’a pas modifié ses prévisions pour l’année 2020. Nous conservons (Erasmus Small Cap Euro).

Les nouvelles des portefeuilles

27 mars 2020

Microwave Vision : Le petit français champion de la visualisation des ondes électromagnétiques a fait ce jour un point sur l’impact du Covid-19 sur son activité. Le groupe a notamment des bureaux et usines en Californie, en France et en Israël. Comme dans bon nombre d’entreprise, le télétravaille a été généralisé pour toutes les fonctions éligibles. Sur les sites de productions, des mesures renforcées d’hygiène et de distanciation ont été prises. Le groupe ne déplore pas de problème d’approvisionnement ni d’annulation de commande. Si la production ne rencontre donc aucun problème, un point d’interrogation reste sur les livraisons et les opérations de maintenance, qui pourraient être reportées par les clients, mais cela n’impacte pas vraiment l’activité de Microwave Vision. (Erasmus Small Cap Euro) 

Les nouvelles des portefeuilles

20 mars 2020

Beneteau, Fountaine Pajot: Face à la propagation du Covid-19, les fabricants de bateaux de plaisance Beneteau et Fountaine Pajot ont tous deux décidé de fermer leurs usines pour une durée indéterminée. Ces mesures exceptionnelles ont été prises afin d’endiguer l’épidémie et protéger la santé des salariés. Ainsi, Beneteau a annoncé la fermeture de ses unités de production en France et en Italie. Celles situées aux Etats-Unis et en Pologne voient leur production ralentie mais pas arrêtée. De son côté, Fountaine Pajot a annoncé la fermeture de toutes ses usines. Les activités des deux groupes reprendront dès que la situation le permettra. (Erasmus Small Cap Euro)  

Les nouvelles des portefeuilles

06 mars 2020

HelloFresh : Le fournisseur allemand de kits de repas a publié d’excellents résultats 2019. Le chiffre d’affaires dépasse les objectifs du management en progressant de 41.4% pour atteindre 1 809M€ (+37.4% à change constant). Les investissements dédiés à l’amélioration de l’offre et les investissements marketing ciblés ont permis à Hellofresh d’étendre sa base de clients actifs passant d’un peu plus de deux millions de clients à presque trois millions (+45.3%). La société est tout particulièrement satisfaite de l’amélioration de l’EBE ajusté dont la marge bondit de 680 points de base et passe de -4.3% à 2.6%, dépassant largement l’objectif du management (0.50%-1.75%). C’est une étape importante qui vient d’être franchie par HelloFresh, qui voit sa marge passer pour la première fois de son histoire en territoire positif. Pour cela, pas de recette miracle, l’optimisation des coûts d’approvisionnement et la réduction des dépenses marketing ont été les principaux ingrédients. Pour 2020, la société anticipe une croissance du chiffre d’affaires entre 22% et 27%, principalement portée par l’augmentation du nombre de clients. Le Groupe cible également une marge d’EBE de 4% à 5.5%. Nous conservons (Erasmus Small Cap Euro).