Octobre 2020

Octobre 2020

La forte propagation du coronavirus dans le monde et les mesures restrictives mises en place par les gouvernements ont fortement pesé sur les marchés actions sur le mois d’Octobre. Toute l'Europe doit affronter une seconde vague plus difficile que la première. Tous les indices pays et les indices sectoriels ont clôturé le mois en baisse : CAC 40 -4.4%, et Eurostoxx -7,4%.
Sur le front politique en Europe, le Brexit continue d'occuper les devants de la scène. Une nouvelle session de négociations a débuté le 2 novembre alors que les 2 partis n'arrivent toujours pas à trouver un compromis sur la pêche, les questions de concurrence et la gouvernance. Le plan de relance européen validé en juillet risque d'être retardé, avec un désaccord entre le Conseil des ministres de l'UE et le Parlement européen concernant le budget 2021-2027. En outre, la BCE a laissé sa politique monétaire inchangée mais a ouvert la porte à des mesures de soutien supplémentaires en décembre pour contrer les dégâts économiques de la seconde vague de la pandémie.
Les chiffres économiques publiés ce mois-ci sont mitigés avec un bilan légèrement négatif. Le gouvernement français anticipe désormais une récession de -11% pour 2020 contre -10% auparavant et une reprise de la croissance de 8% l'année prochaine. L'Allemagne a légèrement revu en hausse sa prévision de croissance : -5.5% de récession cette année (vs -5.8% avant) avant une reprise de +4.4% en 2021.
Aux Etats-Unis, les inquiétudes liées aux élections américaines du 3 novembre demeurent. Les désaccords sur le nouveau plan de relance persistent. D. Trump a déclaré qu'il n'y aurait pas de nouveau plan de soutien avant les élections alors qu'aucun compromis n'a été trouvé.

Le fonds ADN Dynamic affiche une performance de +0,36% en octobre bien que les marchés actions mondiaux aient presque tous corrigé, les marchés émergents sont les seuls à terminer le mois dans le vert. Notre forte exposition sur les pays émergents asiatiques continue de contribuer à la surperformance d’ADN ce mois-ci. De plus, nous avons réduit en plusieurs fois le risque du portefeuille, en allégeant notre poids actions (de 97% à 81%) pour se positionner sur des fonds de performance absolue et obligataires permettant de diminuer le risque et la volatilité du portefeuille.