Reporting mensuel

  -  Dernières données mensuelles et historiques

Janvier 2019

L’année  a démarré en fanfare pour les marchés actions  après quatre mois de baisse prononcée.  Ce rebond n’a pas été alimenté par les prévisions de résultats des entreprises qui demeurent orientées à la baisse, mais par les espoirs de résolution du conflit commercial entre Etats-Unis et Chine, les commentaires apaisants des dirigeants des banques centrales des Etats-Unis et de la zone euro, et par l’ « effet janvier » puisque ce mois est généralement faste pour les actions. Cette hausse se caractérise par ailleurs par la bonne orientation  des valeurs cycliques qui récupèrent une part de leur chute des mois précédents, et par la hiérarchie des performances selon la taille des entreprises, les plus petites réalisant les hausses les plus spectaculaires.

Décembre 2018

Des indicateurs économiques en détérioration tant en Europe qu’en Chine et des tensions politiques irrésolues auront contribué à une nouvelle chute des bourses européennes en décembre. Les valeurs moyennes n’y ont pas échappé, l’indice Euro Stoxx Mid perdant 6.4%. Le fonds a atténué cette tendance mais a néanmoins reculé de  4.9% sur le mois.

Novembre 2018

Les actions de la zone euro ont enregistré une nouvelle dégradation en novembre, principalement imputable aux incertitudes macroéconomiques, de nombreux indicateurs attestant d’un ralentissement, voire d’une dégradation, comme c’est le cas du secteur automobile, temporairement affecté par la nouvelle homologation WLTB ...

Octobre 2018

Les actions de la zone euro ont, comme l’ensemble des bourses, connu une chute brutale en octobre, partiellement atténuée en fin de mois, à l’approche des élections américaines. Notre indice de référence pour les valeurs moyennes a ainsi perdu 7%. Pourquoi une telle chute ? D’une part, pour ce qui concerne la zone euro, une proportion plus importante, par rapport aux trimestres précédents, de déceptions lors des publications de résultats, illustrée à la caricature par le secteur automobile ou constructeurs comme équipementiers ont ajusté à la baisse leurs attentes. Cette période de publication n’est pas...

Septembre 2018

Les évènements politiques et macro-économiques qui avaient préoccupé les marchés au mois d’août ne se sont pas dissipés en septembre. Le président Trump continue d’attiser les tensions, même si son bras de fer avec le Canada s’est finalement soldé par un accord. Les devises de plusieurs pays émergents (Turquie, Brésil, Argentine, Indonésie..) se sont un peu plus dépréciées face à l’euro et au dollar. Enfin au sein de la zone euro la présentation du budget 2019 a fait un peu plus apparaître les contradictions des dirigeants italiens et déclenché une fuite face à la dette et aux actions de ce pays.