Reporting mensuel

  -  Dernières données mensuelles et historiques

Avril 2020

Alors que les indicateurs économiques continuent de se languir dans des profondeurs inconnues jusque-là, le marché rebondit fortement au mois d’avril (+6.3% pour le Stoxx 600) tiré par les parents pauvres des dernières années : les actions Values. Les bonnes nouvelles venant de la reprise chinoise, le recul des nouveaux cas et davantage de visibilité sur le déconfinement à venir ont globalement tiré tous les secteurs. La palme revient au secteur Auto qui progresse de plus de 13% sur le mois, tandis que le secteur Travel & Leisure reprend plus de 12%. 

Mars 2020

Les marchés cèdent à la panique suite à la diffusion du Covid 19 dans le monde et de ses conséquences dévastatrices sur le plan sanitaire mais aussi économique. La réponse des banques centrales et des gouvernements a cependant amorti le choc, bien qu’elle ne soit pas encore suffisante pour le compenser. Sectorielle-ment, ce sont les bancaires, les loisirs et l’automobile qui souffrent le plus alors que les secteurs défensifs résistent bien mieux, la santé et l’agroalimentaire en tête.

Février 2020

La propagation du Coronavirus ressemble à s’y méprendre à un cygne noir pour les marchés actions. Elle créé une double déflagration avec un choc d’offre (rupture de certaines chaînes de productions) et de demande (confinement, comportement autarcique des habitants des zones touchées).

Janvier 2020

Le mois de janvier marque l’apparition de nouvelles craintes sur les marchés actions de la zone Euro. Après un début de période dans la continuité de 2019, l’épidémie de Coronavirus est venue semer le doute et engendrer des prises de bénéfices sur les marchés qui terminent en baisse de 2%. L’impact attendu sur l’économie chinoise n’est pas anodin, elle pourrait couter jusqu’à deux points de croissance au premier trimestre 2020. Dans cette configuration, ce sont évidemment les secteurs défensifs qui ont surperformé le marché.

Décembre 2019

Le mois de décembre a conclu une excellente année sur le plan boursier avec une nouvelle hausse de l’indice Stoxx 600 de 2.06%, profitant d’un alignement des planètes avec la confirmation de l’apaisement entre la Chine et les Etats-Unis et une clarification sur le front du Brexit.