Reporting mensuel

  -  Dernières données mensuelles et historiques

Septembre 2018

Les évènements politiques et macro-économiques qui avaient préoccupé les marchés au mois d’août ne se sont pas dissipés en septembre. Le président Trump continue d’attiser les tensions, même si son bras de fer avec le Canada s’est finalement soldé par un accord. Les devises de plusieurs pays émergents (Turquie, Brésil, Argentine, Indonésie..) se sont un peu plus dépréciées face à l’euro et au dollar. Enfin au sein de la zone euro la présentation du budget 2019 a fait un peu plus apparaître les contradictions des dirigeants italiens et déclenché une fuite face à la dette et aux actions de ce pays.

Août 2018

Les nombreuses publications de résultats semestriels ont fait passer au second plan des événements macro-économiques et politiques mitigés : tensions protectionnistes persistantes, ralentissement de la croissance en zone euro, chute des devises de plusieurs pays émergents, la livre turque en particulier. Dans cet environnement l’indice Eurostoxx Mid a modérément reculé de 1.7%. Le fonds a mieux résisté avec un recul limité à 0.9% et a ainsi un peu atténué son retard depuis le début d’année ...

Juillet 2018

Les valeurs moyennes de la zone euro ont globalement réalisé une solide performance en juillet après avoir reculé le mois précédent sous les menaces de sanctions commerciales. Celles-ci n’ont pas disparu, bien au contraire, mais les résultats semestriels publiés ces dernières semaines n’ont globalement pas déçu alors que le recul de l’euro face au dollar laisse espérer une meilleure compétitivité  pour les entreprises de la zone euro ces prochains trimestres ...

Juin 2018

Les risques de dégradation du commerce mondial constituent  l’événement principal du mois écoulé. Les menaces de Donald Trump, puis ses décisions d’établir de nouvelles taxes sur les importations de nombreux produits chinois, puis européens, ont donné lieu à des représailles similaires des pays concernés ...

Mai 2018

Le fonds a reculé de 1.6% ce mois-ci alors que son indice demeurait quasi inchangé. Pour moitié cette sous-performance tient à notre exposition à l’Italie, affectée par de nouvelles incertitudes politiques. Malgré la vente le mois dernier du distributeur textile OVS et des prises de bénéfices sur Banco BPM, nous sommes encore surpondérés sur ce pays et l’activité des entreprises détenues est purement domestique : il s’agit d’Iren, société de services publics, Unipol, assureur vie et non vie et la holding familiale CIR ...