Reporting mensuel

  -  Dernières données mensuelles et historiques

Juillet 2018

Les tensions commerciales ont été au cœur de l’actualité économique en juillet, les Etats-Unis ayant menacé l’application de nouveaux droits de douane aux produits chinois et européens. Pour autant, les indices actions se sont bien comportés et affichent tous une progression sur la période. Car les chiffres macro-économiques publiés témoignent de la robustesse de l’économie américaine, et la zone euro poursuit sa trajectoire de croissance solide, avec des PMI qui se stabilisent en juillet et une bonne croissance des crédits. L’indice MSCI Emu Small NR progresse de 1.82%, Erasmus Small Cap Euro connaît un mauvais mois, en baisse de 2.98% ...

Juin 2018

Les risques de dégradation du commerce mondial constituent l’événement principal du mois écoulé. Les menaces de Donald Trump, puis ses décisions d’établir de nouvelles taxes sur les importations de nombreux produits chinois, puis européens, ont donné lieu à des représailles similaires des pays concernés ...

Mai 2018

Retour des aléas politiques et géopolitiques en mai, avec l’Italie, l’Espagne et Trump à l’honneur. La balance des risques s’est clairement déplacée du côté négatif, et les marchés accusent le coup. S’ajoute à cela le renchérissement des prix du pétrole, partiellement compensé par le rebond notable du dollar et le repli des PMI en zone euro, imputable en premier chef à l’Allemagne et à la morosité de ses exportations. Sans surprise, l’indice MSCI Emu Small NR recule de 0.86%. Erasmus Small Cap Euro connaît un mauvais mois, et amplifie la baisse avec une performance négative de 3.72% ...

Avril 2018

L’apaisement des tensions coréennes et un début de réappréciation du dollar face à l’euro peuvent expliquer le bon comportement des actions de la zone euro au cours du mois d’avril. L’indice MSCI EMU Small NR (coupons réinvestis) s’est ainsi apprécié de 3.47%. Le fonds affiche une performance identique, à +3.57% ...

Mars 2018

Le mois de mars n’a pas été positif pour les actions de la zone euro ; après un bon début, les initiatives protectionnistes de Donald Trump ont fait craindre au marché des mesures de rétorsion et des conséquences négatives pour la croissance mondiale. Par ailleurs, les difficultés rencontrées par Facebook ont pénalisé tout le secteur de la technologie, aux US en premier lieu mais également en Europe par ricochet ...