Reporting mensuel

  -  Dernières données mensuelles et historiques

Mars 2021

Entre excellentes nouvelles macroéconomiques et doutes liés à de nouveaux confinements et à des retards de vaccinations, les marchés ont tranché. Et sans demi-mesure. Accompagnés, si besoin en était, par des discours toujours accommodants des Banquiers Centraux, les indices européens ont pris plus de 5% sur le mois. Sectoriellement, profitant d’une remontée des taux longs sur fond de rebond de l’inflation, les valeurs plus cycliques / values ont très nettement surperformé les valeurs défensives / croissances.

Février 2021

Après des années de chute interrompue, les taux ont rappelé aux investisseurs qu’ils pouvaient également monter. La raison ? Le rebond de l’inflation, tiré par des coûts de l’énergie et des matières premières en hausse, des ruptures dans certaines chaînes d’approvisionnement, des plans de relance agressifs et des signes de reprise de la consommation. Cette remontée des taux a sanctionné de plein fouet le segment « croissance », avec des secteurs comme la technologie et la santé, très présents dans le fonds, qui ont été sanctionnés.

Janvier 2021

La volatilité se porte bien, merci pour elle. Il semble loin le temps où l'on pensait que les Banques Centrales l'avaient éradiquée. Si l'année 2020 a marqué son retour en force, avec en point d'orgue le mois de mars, l'année 2021 commence avec un mois de janvier particulièrement volatile. La hausse de la première semaine (+3%) a été brutalement interrompue par des résurgences d'inquiétudes sanitaires, variants et ruptures d'approvisionnement de vaccins ayant raison de cet élan initial. 

Décembre 2020

Quelle année ! 2020 sera un cru boursier que l’on n’oubliera pas de sitôt. Le mois de décembre a clôturé sur une note positive une année placée sous le signe de la volatilité, avec une hausse de 2.5% du Stoxx 600. Le Vix, indice de volalité, termine l’année autour de 20, soit près de deux fois le niveau du début d’année, avec un pic à plus de 80 au mois de mars.

Novembre 2020

L’euphorie était de rigueur en ce mois de novembre. Les indices se sont envolés suite à la victoire de Joe Biden combinée à un Sénat qui semblerait rester républicain mais surtout suite aux multiples avancées sur les fronts des vaccins. Les résultats qui semblent probants de plusieurs laboratoires ont fait basculer les marchés dans « le monde d’après » avec le rebond violent de la majorité des valeurs délaissées par les investisseurs pendant cette crise de la Covid 19.