Reporting mensuel

  -  Dernières données mensuelles et historiques

Novembre 2017

Sur le plan macroéconomique, la zone euro connaît une vive accélération des rythmes d’activité dans tous les pays. Les indicateurs de confiance, aussi bien des ménages que des entrepreneurs, restent fermes et signalent que la croissance va rester forte à court terme. Du côté de la BCE, Monsieur Draghi rassure une fois de plus les marchés en indiquant pouvoir prolonger le quantitative easing si le besoin s’en faisait sentir. Le pétrole poursuit son ascension et les membres de l’OPEP ont reconduit l’accord de limitation de production jusqu’à fin 2018 ...

Octobre 2017

La croissance en zone euro a franchi un nouveau palier à la hausse au troisième trimestre pour atteindre 2.5% en variation annuelle, conséquence d’une demande mondiale solide, d’une consommation domestique robuste, d’un chômage en baisse sensible et d’une reprise des investissements dans un environnement de taux toujours attractif ...

Septembre 2017

Malgré les incertitudes géopolitiques (Corée) et l’envolée de l’euro face au dollar, les actions de la zone euro se sont bien tenues, très bien même, au cours du mois de septembre, portées par les bonnes nouvelles macroéconomiques et des flux importants vers la classe d’actif. En témoigne, pour les petites valeurs, la progression de 4.88% de l’indice MSCI EMU Small NR...

Aout 2017

La publication des résultats semestriels s’est poursuivie et achevée, confirmant la tendance constatée au premier trimestre : seule une minorité d’entreprises a déçu les attentes. Pour la première fois depuis 10 ans, le consensus révise en 2017 ses prévisions à la hausse. C’est sans doute la raison pour laquelle les indices de la zone euro ont si bien résisté sur le mois, malgré la forte baisse du dollar qui, si elle venait à se poursuivre, pourrait atténuer la reprise économique en cours. Les tensions géopolitiques ont...

Juillet 2017

Les marchés d’actions de la zone euro se sont bien repris au cours du mois de juillet malgré le fort rebond de l’euro face au dollar et la hausse plus modérée du prix du baril. C’est donc la micro qui l’a emporté, une fois n’est pas coutume, la période étant l’une des plus riches de l’année en termes de publications d’entreprises...