Reporting mensuel

  -  Dernières données mensuelles et historiques

janvier 2019

Le marché actions à commencé l'année 2019 en fanfare après 4 mois de baisse prononcée, le CAC 40 rebondi de plus de 5%. Cette phase haussière a été marquée par une rotation sectorielle importante au profit des secteurs cycliques (Autos, Distributions) et au détriment des secteurs défensifs (Télécoms, Santé, Agro Alimentaire).

FCP Mon PEA qui a un caractère défensif marqué en ce moment, a cependant bien profité de la hausse puisqu'il progresse de 4% après avoir bien résisté sur les derniers mois de l'année 2018.

Décembre 2018

Dans la lignée des derniers mois, les marchés poursuivent leur baisse en décembre, affichant de nouveau plus bas sur les indices européens. Pas de surprises majeures sur le plan économique : confirmation de la fin du QE en Europe, et 4ème remontée des taux par la Fed, qui pour autant n’empêche pas les rendements long-terme de baisser à nouveau.

Novembre 2018

Après la chute d'octobre, notre fonds et l'indice CAC 40 NR sont en léger repli en novembre, le sentiment d'aversion au risque l'ayant largement emporté sur les reculs des valorisations. Les élections de mi-mandat américaines n'ont pas apporté de surprise majeure et l'accord sur le Brexit, bien qu'incertain reste envisageable, mais les chiffres économiques sont en décélération, la guerre commerciale US-Chine bat son plein et le déficit budgétaire italien inquiète l'Europe. Ce cadre économique incertain nous a conduits à accentuer le caractère défensif du portefeuille. Nous avons déployé cette stratégie en achetant Essilor et Orange, des entreprises qui ne devraient pas être affectées par un éventuel ralentissement.

Octobre 2018

Les actions de la zone euro ont, comme l’ensemble des bourses mondiales, connu une chute brutale en octobre, le CAC 40 a ainsi perdu plus de 7% ! Pourquoi une telle correction ? D’une part, parce que les marchés ont attribué une probabilité plus importante à un ralentissement marqué de l’économie globale la suite de statistiques convergentes dont le ralentissement du commerce international, d’autre part, parce que les premières publications des chiffres d’affaires et résultats du 3ème trimestre par les entreprises ont reflété davantage des déceptions que les trimestres précédents.

Septembre 2018

C’est le début du mois de septembre qui a été plus difficile, les marchés haussiers ayant subi les conséquences de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine avec un enchaînement de répercussion sur certains secteurs, comme semi-conducteurs ou matières premières, à la baisse, ou énergie, en forte hausse. Ensuite, avec la réouverture des négociations, puis l’accord avec le Mexique et enfin celui avec le Canada, la tension a déçu mais pour FCP Mon PEA le mal était fait.